Le chef du Service de police d'Ottawa, Charles Bordeleau

Le 150e coûtera 1,5 million à la police d'Ottawa

Le Service de police d'Ottawa (SPO) aura besoin de 1,5 million $ afin de faire face aux célébrations du 150e anniversaire de la Confédération en 2017.
Le chef Charles Bordeleau prévoit que ses agents participeront à 10 événements d'importance afin d'assurer la sécurité lors des festivités dans la capitale nationale. Ces activités représentent près de 1,5 million $, estime le service de police.
Le SPO compte demander l'aide des gouvernements provincial et fédéral afin de payer la facture. M. Bordeleau ne veut pas refiler la facture aux contribuables. Le Service de police se dit contraint à devoir faire des choix concernant les événements qui seront couverts.
Le chef de police explique cette situation par les événements d'envergure en 2016 qui ont fait augmenter le budget d'heures supplémentaires, comme le Sommet des « trois amigos », la réunion des Hells Angels à Carlsbad Spring et la hausse du nombre de fusillades.
« Ce sera une année occupée au point de vue opérationnel. On présente un scénario responsable au point de vue fiscal », soutient le chef de police Charles Bordeleau qui a présenté les orientations et le calendrier budgétaire de 2017, mercredi, au comité des finances de la Commission de services policiers d'Ottawa.
Le budget d'exploitation brut pour l'année prochaine doit s'élever à 319,4 millions $. Le service de police a besoin de 8,9 millions $ supplémentaires afin de boucler son budget 2017 qui doit être terminé le 9 novembre prochain.
Le budget prévoit aussi l'embauche de 25 nouveaux agents l'an prochain et en 2018, en plus des 25 déjà annoncés en 2016.