Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi

L’arrimage avec la STO est sur la bonne voie

Les autobus de la Société de transport de l’Outaouais (STO) qui s’arrimeront au système de train léger d’Ottawa à la station Lyon auront l’avantage de pouvoir retourner sur leur circuit plus rapidement.

Le directeur général d’OC Transpo, John Manconi, a indiqué mercredi que l’intégration des systèmes des deux villes progresse bien et devrait être prête pour la mise en service du train léger, qui doit se faire d’ici le 1er juillet prochain.

« La majorité des usagers de la STO vont faire leur transfert à la station Lyon. D’autres autobus vont poursuivre leur chemin pour aller à l’Université d’Ottawa ou au centre Rideau, mais ce ne sera pas le volume qu’on observe présentement. C’est un avantage pour la STO de faire un transfert à Lyon parce que les autobus vont pouvoir retourner immédiatement à Gatineau », explique M. Manconi.

Ce dernier assure que les deux villes feront preuve de flexibilité afin de s’adapter aux différents besoins et pour s’assurer que les usagers des deux rives ne soient pas incommodés par les changements.

« Quand on aura une date pour la mise en service, on va le dire à la STO, ajoute M. Manconi. De notre côté on veut faire attention à nos passagers, mais on veut aussi protéger les usagers de la STO et que les changements se fassent sans heurts. »

Les usagers gatinois pourront utiliser leur carte de la STO afin d’embarquer à bord du train léger. Le système tarifaire des deux villes a été intégré afin de faciliter le déplacement des usagers.