La Ville d’Ottawa ne devrait pas tenter de prendre la responsabilité de la province en ce qui concerne les problèmes de dépendance liés au jeu.

La Ville ne doit pas assumer la responsabilité de la province

La Ville d’Ottawa ne devrait pas tenter de prendre la responsabilité de la province en ce qui concerne les problèmes de dépendance liés au jeu, selon le maire Jim Watson.

« C’est la responsabilité de la province parce qu’elle est responsable des règlements et des lois qui concernent les casinos, a affirmé M. Watson au terme de la séance du conseil municipal mercredi. Comme je l’ai dit, c’est vraiment important pour la Ville de dire que ce n’est pas la responsabilité de la municipalité de payer la facture. C’est la responsabilité de la province de fournir des fonds pour aider les gens avec des problèmes. »

Le maire a tenu ces propos après que les membres du conseil aient débattu sur les mesures prises pour aider à prévenir la dépendance au jeu. Certains membres autour de la table ont soulevé des craintes quant à l’impact qu’aura le casino sur la population.

Le conseiller Tobi Nussbaum a présenté une motion pour que le conseil envisage d’utiliser 2 % des revenus du casino afin de lutter contre les méfaits liés au jeu. Pour sa part, la conseillère Catherine McKenney a demandé de plafonner le nombre de machines à sous pour que le casino ne puisse pas en avoir plus de 2000. Les membres du conseil ont voté contre la motion de leurs collègues.

Pour sa part, Mark Taylor, le conseiller du quartier Bay, estime que la motion de Tobi Nussbaum enverrait un message à la province comme quoi la municipalité est prête à assumer les coûts relatifs aux problèmes de dépendance. Son collègue, Shad Qadri, abonde dans le même sens.

« Le jeu n’est pas un problème des casinos. Ça se fait même dans nos sous-sols, a critiqué M. Qadri. [...] Je ne veux pas comme municipalité assumer une responsabilité qui revient à la province. Aujourd’hui, on parle du casino et demain on parlera du cannabis. Combien de responsabilités voulons-nous assumer ? »

Au terme des discussions, les élus ont approuvé, à 18 contre cinq, la demande de modification de zonage pour que le Hard Rock Casino Ottawa soit construit, en plus de l’hôtel et de la salle de spectacle, sur le chemin Albion.

La modification de zonage permettra de faire passer le nombre de tables de jeu de 35 à 55. Ce projet est estimé à 318 millions $.