Shawn Menard, conseiller du quartier Capitale

La Ville d’Ottawa dénonce la Loi 21

Le conseil municipal d’Ottawa dénonce unanimement la Loi 21 du Québec sur la laïcité de l’État.

La motion déposée par le conseiller du quartier Capitale, Shawn Menard, a été adoptée sans débat à la réunion du conseil municipal de mercredi matin.

Par cette résolution, la Ville d’Ottawa «manifeste son opposition à la Loi 21 du Québec et soutient, en principe, la contestation constitutionnelle de cette loi» et enverra une copie de la motion au premier ministre du Québec, François Legault.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, s’est absenté brièvement au moment du vote, mais a réaffirmé clairement son opposition à la Loi 21 en conférence de presse, après la réunion du conseil municipal.

«J’ai écrit une lettre à la province il y a quelques mois parce que je ne pense pas que c’est juste que le gouvernement force une personne à retirer un symbole religieux. C’est vraiment contre la Charte des droits du Canada. C’est la raison pourquoi tous les membres du conseil ont appuyé [cette motion]», souligne M. Watson.

La lettre envoyée à François Legault parlait notamment des chauffeurs d’OC Transpo qui traversent régulièrement la rivière des Outaouais dans le cadre de leurs fonctions.

Le maire d’Ottawa soutient qu’il avait clairement indiqué qu’il ne forcerait aucun employé du transporteur à retirer un turban ou une croix pour offrir leur service en sol québécois.

«Il m’avait répondu que ce n’était pas l’intention de la loi [de forcer le retrait de symboles portés par des chauffeurs d’OC Transpo]. Ils n’ont pas la juridiction d’imposer ces règlements à nos employés», explique Jim Watson.