La vente de la Bibliothèque publique d’Ottawa dans le but de financer une portion de la nouvelle bibliothèque centrale d'Ottawa continue de faire jaser.

La vente de la BPO fait jaser

La vente de la Bibliothèque publique d’Ottawa (BPO) pour financer une partie de la Bibliothèque centrale d’Ottawa a fait jaser lundi soir à l’hôtel de ville.

Le conseil d’administration de la BPO s’est réuni afin de discuter du projet controversé d’une bibliothèque centrale fusionnant la BPO avec la Bibliothèque et Archives Canada (BAC) sur les plaines Le Breton.

Comme mentionnait Le Droit la semaine dernière, la municipalité envisage de vendre la BPO à Slate Properties, la compagnie propriétaire des immeubles qui touchent la bibliothèque de la rue Metcalfe, pour une somme de 20 millions $.

« N’aurait-on pas pu mettre l’édifice sur le marché avant, question de savoir s’il avait une autre valeur ? », a demandé la conseillère municipale du quartier Somerset, Catherine McKenney.

Le directeur immobilier de la Ville d’Ottawa Gordon Macnair a répondu en précisant que si son équipe avait pris la décision de mettre l’offre sur le marché, la valeur obtenue pour la BPO aurait été moindre à 20 millions $.

« C’était une négociation complexe et compliquée qui a pris des mois, a-t-il mentionné. Si nous avions mis l’offre sur le marché, nous n’aurions pas atteint la valeur que l’on a aujourd’hui. C’était une décision économique pour la Ville d’Ottawa et nous sommes fiers de celle-ci », a-t-il ajouté.

Halifax comme modèle

Plusieurs membres du conseil d’administration, dont le président Tim Tierney, ont fait allusion au succès et à l’architecture de la bibliothèque centrale d’Halifax, qui a vu le jour en 2014.

« Quand on regarde ce qui se passe à Halifax, on se rend compte comment grand la bibliothèque a changé ses paramètres », a-t-il lancé.

La conseillère municipale dans le quartier Kanata-Nord, Marianne Wilkinson, a quant à elle fait part de sa visite de la Bibliothèque centrale de Halifax. Mme Wilkinson a suggéré de consulter le public, non pas seulement sur l’architecture et la conception de l’infrastructure, mais aussi sur le contenu de celle-ci.

La prochaine réunion se tiendra le 12 juillet.