Après une série d’accidents graves en 2019, les infrastructures cyclistes sont parmi les priorités du prochain Plan d’action en matière de sécurité routière 2020-2024 de la Ville d’Ottawa.

La sécurité des cyclistes, une priorité pour la Ville d’Ottawa

Après une série d’accidents graves en 2019, les infrastructures cyclistes sont parmi les priorités du prochain Plan d’action en matière de sécurité routière 2020-2024 de la Ville d’Ottawa.

L’étude des mesures pour favoriser la sécurité du transport à vélo survient après une motion adoptée en juin dernier par les élus de la capitale fédérale. Le plan d’action prévoit notamment une augmentation du « financement pour améliorer la sécurité aux intersections à circulation élevée d’automobilistes et de piétons ou de cyclistes ».

Selon le directeur de la circulation à Ottawa, Phil Landry, ça pourrait notamment se traduire par une nouvelle approche pour la construction ou le réaménagement de routes.

« Dans le passé, nous construisions les voies cyclables sur le bord de la route, mais à l’avenir, nous construirons uniquement des pistes pour que les cyclistes soient séparés du trafic automobile sur des rues principales », explique M. Landry.

Ce dernier souligne également que la Ville se penche sur le réaménagement de l’avenue Laurier, près de la rue Elgin, où un cycliste a été happé mortellement en mai dernier. Différents scénarios devraient faire l’objet de consultations publiques au cours des prochains mois, dit-il.

Vision zéro

Le plan d’action en matière de sécurité routière s’inscrit dans la « Vision zéro » de la Ville d’Ottawa adopté en 2012 qui consiste à atteindre l’absence d’incidents mortels dans la capitale fédérale.

La Ville ajoute 4 millions $ à son budget annuel dédié aux initiatives de sécurité routière en 2020, le plus important investissement de l’histoire de la municipalité à ce chapitre, soutient le maire, Jim Watson.

En plus des cyclistes, la protection des autres usagers de la route vulnérables est jugée prioritaire, notamment les piétons. La Ville prévoit ajouter de la signalisation pour assurer des déplacements sécuritaires à des intersections passantes comme celle située à l’angle des rues Bay et Gladstone.

Toute nouvelle rue résidentielle et celles qui font l’objet de travaux verront leur limite de vitesse réduite à 30 km/h, dans un effort pour lutter contre les comportements imprudents d’automobilistes.

Le Plan d’action 2020-2024 prévoit aussi l’amélioration de la signalisation sur les routes des secteurs ruraux où on observe un taux plus important d’accidents avec morts ou blessés graves.

« Dans notre dernier plan, on a vu une réduction de 14 % des accidents graves de 2012 à 2016, explique Phil Landry. On s’attend cette fois à atteindre une réduction d’au moins 20 %. »