Esquisse montrant la revitalisation de la rue Elgin, à Ottawa

La rue Elgin se refera une beauté

La rue Elgin, artère principale du centre-ville d'Ottawa, subira une importante cure de revitalisation évaluée à 42 millions $ qui permettra entre autres de mettre cyclistes et piétons à l'avant-plan. Les travaux de réfection qui permettront aussi de remplacer les conduites principales et les égouts qui datent de plus d'un siècle par endroits s'amorceront en 2019.
Le projet cible le tronçon de 1,3 km compris entre l'avenue Laurier et la promenade de la Reine-Élizabeth, en plus d'une portion de 400 mètres de l'avenue Hawthorne, tout juste au sud de l'autoroute 417. La rue Waverley, perpendiculaire à la rue Elgin, sera également transformée avec l'ajout d'un espace public et d'un stationnement modulable aux abords du parc Jack-Purcell. 
La métamorphose, à laquelle le Comité des transports a donné son feu vert mercredi, permettra de réaménager l'artère selon la perspective de rues complètes, qui a été utilisée entre autres pour les rues Wellington Ouest, dans le quartier Hintonburg, ainsi que les rues Rideau, dans la Basse-Ville, et Preston, dans la Petite Italie. Le concept consiste par exemple à élargir les trottoirs, réduire la limite de vitesse et ajouter des voies cyclables ainsi que des espaces de stationnement et aires de chargement sur rue. Des arbres et du mobilier urbain comme des lampadaires feront aussi leur apparition dans le décor. 
Dans le cas présent, la limite de vitesse sera abaissée à 30 km/h et le trottoir, dont la largeur actuelle varie entre 1,4 et 1,8 mètre, passera à 2,7 mètres. 
Propriétaire du pub Sir John A, en plein coeur de la rue Elgin, Peter Abraham est l'un de ceux qui se réjouit de ce projet.
« Je suis excité par tous ces changements, je pense que tout le monde en ressortira gagnant. En plus, il y a aura l'opportunité d'ajouter des terrasses », a-t-il mentionné. 
Le président du comité Keith Egli a livré un vibrant plaidoyer en faveur de cette cure de rajeunissement, avant le vote des élus.
« Les gens y vivent, y magasinent, y travaillent. On n'a tout simplement pas le loisir de laisser passer l'opportunité qui se présente devant nous. Ce serait inacceptable que la rue demeure dans son état actuel », a-t-il lancé. 
Le conseiller de Rideau-Vanier Mathieu Fleury a parlé d'un projet « satisfaisant pour tout le monde, mais pas parfait ».
« Les poteaux d'électricité sont à 60 cm du côté de la rue et sont 60 cm de large, si bien qu'ils prennent 1,2 mètre d'espace. On dit que les trottoirs sont super importants pour les piétons mais on ne s'attarde pas à trouver une solution à cette dynamique d'espace physique. Ça me perturbe », soutient-il. 
Les travaux doivent s'échelonner sur environ un an. L'administration municipale a indiqué qu'elle souhaitait que ceux-ci soient accélérés afin de limiter les impacts négatifs du chantier sur les commerçants et les résidents, qui ont d'ailleurs exprimé des préoccupations à cet égard. Des stationnements alternatifs seront prévus quand les travaux battront leur plein. 
Le projet sera maintenant soumis à l'approbation du conseil municipal le 10 mai.