La police d’Ottawa a organisé samedi une activité permettant aux cyclistes de la capitale d’être mieux protégés en cas de vol de vélos.
La police d’Ottawa a organisé samedi une activité permettant aux cyclistes de la capitale d’être mieux protégés en cas de vol de vélos.

La police d’Ottawa sensibilise les cyclistes à mieux protéger leurs vélos

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
La police d’Ottawa a organisé samedi une activité permettant aux cyclistes de la capitale d’être mieux protégés en cas de vol de vélos.

Grâce à la plateforme 529 Garage, lancé par le Service de police d’Ottawa (SPO), les cyclistes peuvent enregistrer leurs bicyclettes et ainsi recevoir des alertes lorsque leur vélo est volé.

Lorsque l’usager de l’application constate la disparition de son vélo, il lance un avis à 529 Garage qui à son tour diffuse un appel à tous les usagers des environs. Ces derniers peuvent donc garder l’œil ouvert afin d’aider è retrouver le vélo disparu.

Les usagers sont redirigés vers le site du signalement en ligne au SPO. Ces derniers peuvent ensuite remplir un rapport en ligne pour réclamer légalement leur bicyclette lorsqu’elle est retrouvée.

L’activité de samedi cherchait à promouvoir la plateforme tout en sensibilisant les cyclistes à mieux protéger leurs vélos.

De 10 h à 14 h, des agents du SPO étaient présents à l’intersection de l’avenue Laurier et de la rue Bank pour aider les cyclistes à s’enregistrer.

L’activité s’est déroulée dans le respect des consignes sanitaires. Les gens étaient priés de s’inscrire sur le site web de la plateforme avant de se rendre sur place.

Depuis les dernières semaines, cinq vélos ont été rendus à leurs propriétaires grâce à 529 Garage. Jusqu’à présent, 4720 vélos ont été enregistrés sur la plateforme.

Les cyclistes ottaviens peuvent enregistrer leur vélo sur la plateforme 529 Garage.

Trente vélos à la recherche de leur propriétaire

Le SPO indique par ailleurs qu’au terme d’une opération d’une durée d’un mois, menée dans les quartiers du centre-ville et de la basse-ville, trente vélos disparus ont été retrouvés.

« Des 30 bicyclettes retrouvées, il n’y en avait qu’une dont le vol avait été signalé à la police avec son numéro de série », explique le SPO.

Seulement trois des 30 vélos ont été remis leur propriétaire. Le SPO demande l’aide de la population pour retrouver les propriétaires des 27 autres bicyclettes retrouvées.

« Les autres vélos retrouvés lors de l’opération et n’ayant pas encore été réclamés furent ajoutés au registre 529 Garage », précise le SPO.

« Même si la police s’efforce d’établir des correspondances entre des vélos récupérés et des rapports de police existants, on n’y parvient souvent pas en l’absence d’un numéro de série, les bicyclettes pouvant être modifiées ou repeintes », conclut le SPO, en rappelant aux cyclistes d’avoir leur numéro de série en main s’ils viennent chercher un vélo volé.