Le maire Jim Watson et le haut-commissaire d'Afrique du Sud, Membathisi Mdladlana, ont inauguré la place Nelson-Mandela jeudi après-midi.

La place Nelson-Mandela inaugurée à Ottawa

À l'aube du jour de ce qui aurait été son 96e anniversaire, la défunte icône de la lutte contre l'apartheid Nelson Mandela détient encore le pouvoir de déplacer les foules.
Près de 300 personnes, de diverses nationalités, se sont réunies - et recueillies - jeudi après-midi en face de l'édifice historique de l'hôtel de ville d'Ottawa, sur la rue Elgin, afin d'inaugurer la place Nelson-Mandela lors d'une cérémonie aux rythmes sud-africains, chants et musique inclus.
«C'est avec une grande admiration et un profond respect que nous rendons hommage aujourd'hui à la vie et à l'héritage de Nelson Mandela, par la désignation de la place Nelson-Mandela», a souligné le maire Jim Watson.
Ce dernier et le haut-commissaire d'Afrique du Sud, Membathisi Mdladlana, ont d'ailleurs dévoilé une plaque honorant celui qui est affectueusement surnommé Madiba par les Sud-Africains, décédé en décembre dernier. La structure est située à quelques foulées seulement du Monument international aux droits de la personne, où l'ex-président de la «nation arc-en-ciel» avait posé les pieds lors de sa visite en 1998.
«Cet endroit devient un sanctuaire pour nous, a déclaré à son tour M. Mdladlana. Il confirme que j'appartiens (symboliquement) à la même tribu (que celle de Mandela), même si je ne suis pas Thembu. Certes, il ne respire plus l'air que nous respirons, mais Madiba est ici avec nous. Merci de nous honorer, si loin de notre pays d'origine. Nous avons maintenant un endroit où nous pouvons nous recueillir quand nous voulons penser à lui.»
Gwen Madiba, ambassadrice de l'héritage de Mandela au Canada et en Amérique du Nord, a aussi salué le geste des élus de la capitale nationale au nom de la famille Mandela.
«Je tiens à remercier la Ville d'Ottawa pour ce geste très spécial. L'inauguration de cette place est une marque de reconnaissance. Une reconnaissance de l'action d'un homme de paix qui aura su marquer les esprits bien au-delà des frontières de son pays. Nelson Mandela n'est pas seulement l'homme d'une nation ou le modèle d'un continent. Il appartient à l'Histoire et à tous les peuples. La famille Mandela salue cette initiative de la Ville d'Ottawa, qui honore à partir de ce jour la mémoire de Madiba. Ottawa assume ainsi son devoir de mémoire et illustre son sens de l'Histoire.»
L'idée de nommer l'endroit en l'honneur de Nelson Mandela relève du ressort de M. Watson, qui avait formulé un tel souhait lors de son discours annuel portant sur l'état de la ville en début d'année. Le conseil municipal a donné un aval unanime à la vision du maire au mois d'avril.
«M. Mandela a été un grand leader et un humaniste, qui a consacré sa vie à la quête de la démocratie et de l'égalité, peu importent les races. Il n'y a aucun doute qu'il a été un vrai héros», a résumé le maire.