La Ville prévoit faire un emprunt additionnel de 700 millions $ sur 30 ans afin d’éponger des coûts reliés au train léger

La phase 2 du train léger coûtera 1,2 milliard$ de plus

La phase 2 du train léger sur rail (TLR) coûtera 1,2 milliard de dollars de plus que le prévoyaient les annonces initiales, soit près de 4,7 milliards$.

«Avec toutes les choses qu’on a ajoutées et la pression dans l’industrie de la construction, ça donne un prix plus haut pour notre projet», soutient Michael Morgan, directeur du programme de construction du train léger à la Ville.

La phase 2 permettra d’ajouter 24 nouvelles stations et 44 km de rails au système déjà en place. 

La Ville prévoit faire un emprunt additionnel de 700 millions $ sur 30 ans afin d’éponger des coûts.

À LIRE AUSSI: Inquiétude chez les élus

Deux groupes se partageront le contrat de 4,7G$, selon les recommandations d’un rapport dévoilé par la municipalité vendredi. Un consortium dirigé par SNC-Lavalin doit s’occuper du prolongement de la Ligne Trilium vers le sud. L’autre groupe, dirigé par Kiewit Corporation, doit construire le prolongement de la Ligne de la Confédération qui s’étendra à l’est et à l’ouest.

Le maire Jim Watson a déjà affirmé qu’il n’était pas inquiet malgré la controverse dans laquelle se trouve la firme SNC-Lavalin. 

Les deux recommandations doivent être présentées devant le conseil le 6 mars prochain. Une décision doit être prise avant la fin du mois de mars.

La carte proposée pour les lignes et stations du train léger.

Délais 

Les constructions sur les lignes Trillium et de la Confédération prendront jusqu’à deux ans de plus que prévu. La Ville avait annoncé un échéancier qui devait être complété d’ici 2023. 

Selon le nouvel échéancier, la ligne Trillium sera opérationnelle en 2022 et se rendra jusqu’à Riverside Sud en plus de comprendre un lien vers l’aéroport. Le prolongement vers l’est de la Ligne de la Confédération jusqu’au chemin Trim devra attendre à 2024 et la prolongation vers l’ouest au chemin Moodie sera sur les rails en 2025.

«Quand nous avons identifié les dates en 2017, nous avions parlé d’un calendrier agressif. Depuis, nous avons ajouté plusieurs éléments, dont le prolongement de Bayshore à Moodie et le prolongement à Limebank, raconte Chris Swail, directeur de la planification de l’O-Train. Ce qu’on a aujourd’hui est budgété et prévu dans un calendrier proposé par des soumissionnaires sérieux.»

La phase 2 doit surpasser l’objectif initial en termes de connectivité avec la collectivité. Quelque 77% des résidents se trouveront à moins de 5km des rails une fois les travaux complétés. 

Une fois ouvertes, les deux lignes compteront 64 km de rails, 41 stations, 85 véhicules et trois centres d’entretien et d’entreposage.

Le projet prévoit un arrimage potentiel avec Gatineau à la station Bayview.

+

LA LIGNE 269 CHANGE DE NOM APRÈS LA TRAGÉDIE DE WESTBORO

Un peu plus d’un mois après le violent impact à la station Westboro du Transitway, la Ville d’Ottawa et OC Transpo envisagent de changer le nom du trajet 269. 

C’est un autobus à deux étages de cette ligne qui a percuté un abribus, le 11 janvier dernier, une collision qui a fait trois morts et 23 blessés. 

Le conseiller de Kanata-Sud, Allan Hubley, a déposé une demande à la Commission du transport en commun (CTC) pour que le trajet soit rebaptisé. Ce dernier soutient qu’en avril, au plus tôt, il faudra désormais parler de la ligne 257. 

« Retirer ce numéro serait de rigueur, soutient le conseiller d’Alta Vista et vice-président de la CTC, Jean Cloutier. On avait fait la même chose en 2013, après l’accident avec un train de VIA Rail. »