Un mur de la maison patrimoniale Magee, sur la rue Wellington, s’est écroulé. La Ville d’Ottawa doit décider si la maison doit être rasée.

La maison Magee démolie ou pas ? Une réponse jeudi

La Ville d’Ottawa saura d’ici la fin de la journée, jeudi, si elle doit démolir complètement la maison patrimoniale qui s’est partiellement écroulée, mardi soir, dans le quartier Hintonburg.

La maison Magee, construite en 1874, est située au 1119, rue Wellington Ouest, près de l’avenue Rosemount.

En 2017, la Ville d’Ottawa avait fait part de ses préoccupations au propriétaire sur l’état de sa maison.

« Nous avions des questions concernant la pierre et les fenêtres, a expliqué le directeur du droit de passage, du patrimoine et du design urbain à la Ville d’Ottawa, Court Curry. Le propriétaire avait accepté de faire des travaux d’amélioration. Nous devons maintenant déterminer ce qui a été fait depuis ce temps. »

Des ingénieurs de la Ville, ainsi qu’un ingénieur indépendant, poursuivent leur enquête dont les conclusions sont attendues d’ici jeudi après-midi.

« Nous devrons déterminer si nous sommes forcés de détruire le bâtiment ou si nous pouvons en sauver une partie », a confirmé le chef du service du bâtiment de la ville d’Ottawa, Frank Bidin. Au fil des ans, nous avions constaté que la structure était affaiblie. »

La Ville dit avoir fait des inspections visuelles tous les deux mois, depuis 2017.

Personne n’a été blessé lorsque le mur s’est effondré.

« Nous avons été surpris d’apprendre qu’une personne, un homme seul, vivait dans cette maison, a poursuivi M. Bidin. Cette maison ne devait pas être occupée. »

Cinq femmes, deux hommes et un chat vivant dans une maison voisine ont été évacués par mesure préventive.

La maison Magee a d’abord abrité des familles, jusqu’à ce qu’elle soit convertie en succursale de banque, en 1942, puis en commerce, dans les années 1960.

Elle a finalement été désignée patrimoniale par l’ancienne Ville d’Ottawa, en 1996.