La conseillère municipale Diane Deans a reçu un diagnostic de cancer des ovaires dans les derniers jours.

La conseillère Diane Deans doit combattre un cancer

La conseillère municipale Diane Deans annonce qu’elle devra prendre une pause de son travail pour soigner un cancer.

«Après un été à ne pas me sentir bien et une kyrielle d’examens médicaux, j’ai reçu le diagnostic dévastateur d’un cancer des ovaires», écrit l’élue du quartier Gloucester-Southgate dans une lettre envoyée aux médias.

Mme Deans indique que ses traitements commenceront mardi et qu’elle devra s’absenter de la table du conseil municipal pendant quelques mois.

«J’ai confiance que vous me pardonnerez mon absence, écrit Diane Deans. J’aurai besoin de toute ma concentration et mon énergie pour vaincre cette insidieuse maladie. Je vais évidemment rester en contact rapproché avec le personnel de mon bureau qui continuera de bien servir mes électeurs.»

Diane Deans dit espérer pouvoir reprendre l’ensemble de ses fonctions l’année prochaine «en santé et sans cancer». Elle demande que l’on respecte sa vie privée durant ses traitements.

Vague de messages de sympathie 

Des collègues et amis de la conseillère de Gloucester-Southgate ont rapidement publié des messages sur les médias sociaux pour lui témoigner leur soutien.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a parlé à Mme Deans lundi et lui a dit penser à elle et à sa famille. «Je lui ai dit de ne pas se faire pour ses engagements à l’hôtel de ville et que nous nous assurerons que ses résidents continueront d’être servis. [...] Nous savons tous que Diane est très forte et je suis convaincu qu’elle vaincra ce diagnostic», ajoute M. Watson.

La ministre provinciale du Tourisme et députée de Nepean, Lisa MacLeod, dit «envoyer tout son amour à une amie de longue date». «Elle est une femme forte et un modèle, je sais qu’elle affrontera ce cancer avec force, grâce et détermination.»

Le représentant du quartier Kitchissippi, Jeff Leiper, avait lui-même dû s’absenter du conseil municipal plus tôt cette année après un infarctus. Il dit offrir tout son soutien à Diane Deans et se dit convaincu que tous les élus municipaux d’Ottawa feront de même.

«C’est très triste et vraiment inattendu, souligne M. Leiper. Le combat qu’elle doit mener est pas mal plus sérieux que le mien, mais c’est une combattante. Je sais qu’elle aura l’appui de tout le monde à la table du conseil et les résidents d’Ottawa.»

L’élu ajoute que son équipe «fera du bon travail pour les citoyens» et qu’il est convaincu que les conseillers de quartiers voisins augmenteront leur charge de travail, si nécessaire, pour permettre la réalisation de projets importants pour les résidents de Gloucester-Southgate.

Les conseillers Tim Tierney, Catherine McKenney, Eli El-Chantiry, Mathieu Fleury, Shawn Menard et Rawlson King ont également écrit un message de soutien sur les médias sociaux, lundi après-midi. Tout comme d’anciens conseillers comme Bob Monette et Mark Taylor.

«Elle prend les bonnes mesures pour elle, de se retirer pour prendre soin de sa santé, affirme M. Fleury en entrevue avec Le Droit. C’est une doyenne au conseil, elle est là depuis 25 ans. Elle va nous manquer.»