La politique sur la consommation de la marijuana sur les terrains de la CCN sera proposée au c.a. de la société d’État en juin.

La CCN traitera le cannabis au cas par cas

Une équipe de la Commission de la capitale nationale (CCN) étudie les questions entourant la consommation de la marijuana sur ses terrains. La politique sera présentée au conseil d’administration en juin 2019, soit près de huit mois après l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis.

Entre le 17 octobre et l’été prochain, la CCN traitera les situations au cas par cas.

«Jusqu’en juin, on va traiter au cas par cas chaque question concernant le cannabis, mais on commence à ajuster nos gestions pour la nouvelle loi. Nous sommes prêts pour le 17 octobre, mais la politique pour la commission sera proposée au c.a. en juin», explique Mark Kristmanson, premier dirigeant de la CCN.

M. Kristmanson affirme que la légalisation de la marijuana occasionnera certains défis pour l’organisation, dont la question de l’utilisation des terrains.

«Nous voulons être le plus cohérents possible avec les municipalités et comment ils vont gérer la situation de leur côté», ajoute-t-il.

Par exemple, il sera interdit en Ontario de consommer de la marijuana dans des lieux publics. Toutefois, les terrains appartenant à la CCN ne relèvent pas de la province.

Santé publique Ottawa (SPO) a interpellé la CCN, plus tôt cet été, en ce qui concerne les zones désignées pour les fumeurs, de tabac et de cannabis, lors des événements spéciaux sur les terrains appartenant à la commission.

«SPO encourage une révision des règlements de la CCN en ce qui concerne les zones sans fumée pour s’harmoniser avec les politiques de la Ville d’Ottawa», a écrit une porte-parole de la SPO dans un courriel en anglais.