Journée Portes ouvertes Ottawa: La Mission à coeur ouvert

La Mission d’Ottawa accueille tous les jours les itinérants et autres personnes vulnérables de la région. Samedi, l’organisme de bienfaisance invitait le public lors de la journée Portes ouvertes Ottawa afin de sensibiliser la population à la situation des sans-abri, une situation qui ne cesse de se détériorer dans la capitale, signale-t-on.

«Nous voulons conscientiser les gens à la gravité de l’itinérance, faire comprendre au public pourquoi des gens sombrent dans le sans-abrisme. On pense notamment à des situations de violence familiale, de maladies physiques ou mentales, et de questions plus systémiques comme le manque de logements abordables», a expliqué la directrice des communications de La Mission d’Ottawa, Aileen Leo.

En 2018-2019, le refuge a servi quelque 479 000 repas, soit une moyenne d’environ 1312 repas par jour. Avec la fermeture de programmes de repas communautaires dans le quartier, l’organisme s’attend à servir environ 535 000 repas en 2019-2020. En outre, l’hébergement d’urgence est en surcapacité chaque soir. Une vingtaine de lits doivent être constamment ajoutés dans la chapelle.

Une variété de personnes aboutissent à La Mission d'Ottawa, observe Mme Leo.

«Nous avons des gens d’Ottawa et de Gatineau, mais aussi d’ailleurs au pays. Certaines personnes viennent à Ottawa pour du travail, traversent des périodes difficiles et aboutissent chez nous», a expliqué Mme Leo, ajoutant que des réfugiés qui ne peuvent trouver un logement abordable vont aussi chercher des services à La Mission d’Ottawa.

«Devenir sans-abri peut arriver à tout le monde, a-t-elle ajouté, indiquant aussi que des travailleurs utilisent le service d’hébergement d’urgence, trop pauvre pour se payer un loyer. Trop de gens tombent dans le sans-abrisme en raison du manque de logement, de problèmes à maintenir un emploi, ou après avoir été libéré de prison ou avoir obtenu un congé de l’hôpital.»

L'hébergement d'urgence à La Mission d'Ottawa est en constante surcapacité.

De 2014 à 2017, l’utilisation globale des refuges à Ottawa a augmenté de 16 %, et la durée des séjours a enregistré une hausse de 12 %, selon des données de La Mission d’Ottawa. Le sans-abrisme chronique a connu une croissance de 21 %.

La journée Portes ouvertes Ottawa permettait aussi à La Mission d’Ottawa de présenter des histoires à succès de gens qui ont repris le droit chemin grâce à elle, et d’expliquer aux gens les services de santé et sociaux qu’elle offre à sa clientèle. 

L’organisme offre, bien sûr, des repas, de l’hébergement d’urgence, a un dentiste et une infirmière praticienne sur place, prodigue du soutien aux études et à l’emploi, offre de l’aide au logement, fait le don de vêtements et offre des services en matière de dépendance, le tout dans l’objectif d’aider ses clients à améliorer leur vie.

La journée Porte ouvertes Ottawa se continue dimanche. La liste des établissements est disponible sur le site web de la Ville d’Ottawa. La Mission d’Ottawa ouvrira encore ses portes au public, dimanche.