Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Avec ses deux passages à la mairie d'Ottawa, Jim Watson a dépassé le record de longévité établi par Stanley Lewis, en poste de 1936 à 1948.
Avec ses deux passages à la mairie d'Ottawa, Jim Watson a dépassé le record de longévité établi par Stanley Lewis, en poste de 1936 à 1948.

Jim Watson bat un record de longévité

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Jim Watson est officiellement le maire qui a été en poste le plus longtemps dans toute l’histoire de la Ville d’Ottawa.

Avec ses deux passages à la mairie (de 1997 à 2000 et de 2010 à aujourd’hui), M. Watson a dépassé samedi le record de longévité établi par Stanley Lewis, en poste de 1936 à 1948.

L'ancien maire d'Ottawa, Stanley Lewis

« Je suis certainement très fier. C’est un petit bout d’histoire, mais c’est surtout une occasion de penser à mes activités des 13 ou 14 dernières années », soutient le maire Watson.

Ce dernier se dit fier de son bilan, particulièrement depuis son retour en politique municipale en 2010. Il est heureux d’avoir réussi à débloquer des dossiers qui faisaient l’objet de débats depuis plusieurs années, comme la revitalisation du parc Lansdowne, le train léger et la galerie d’art municipale.


« J’ai beaucoup d’amis qui me demandent de rester [à la mairie]. »
Jim Watson, maire d'Ottawa

Le secret de la longévité ? Pour Jim Watson, c’est assurément de livrer ce qui est promis aux électeurs. Il s’assure de faire des promesses réalistes et dit garder un registre sur son bureau des principaux engagements électoraux pour garder en tête ce sur quoi il doit travailler durant chaque mandat de quatre ans.

« Il y a beaucoup de politiciens qui font beaucoup de promesses, mais qui font peu d’actions. Ça n’aide pas les gens à avoir confiance en leurs élus », dit M. Watson.

Martin Brodeur a joué cinq autres saisons après avoir établi le record du plus grand nombre de victoires pour un gardien de la Ligue nationale de hockey. Les 691 victoires à sa fiche représentent une marque qui ne sera probablement jamais surpassée.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Jim Watson, lui, ne dévoile pas encore ses cartes, à savoir s’il sera à nouveau candidat l’an prochain et s’assurer que le record battu samedi devienne encore plus difficile à atteindre pour ses éventuels successeurs. Il soutient toutefois que ce record ne sera pas un facteur dans cette décision.

« Je vais probablement donner une réponse en septembre ou en octobre. J’ai beaucoup d’amis qui me demandent de rester, soutient le maire d’Ottawa. La priorité pour les prochains mois est de continuer à travailler avec la santé publique et nos entreprises pour assurer la santé et la sécurité de notre communauté. »

« Je dis toujours que les chances sont de 50-50 : 50 % de moi pense que c’est une bonne idée de continuer et l’autre 50 % pense qu’il est temps de faire autre chose », ajoute M. Watson.