La saison dernière, la Ville d’Ottawa avait dénombré 15 101 infractions en six nuits. Ce chiffre-sera-t-il dépassé cette saison ?

Interdiction de stationner sur rue à Ottawa: une nuit, 4040 contraventions

La Ville d’Ottawa pourrait avoir engrangé jusqu’à 400 000 $ en constats d’infraction au cours de la seule et unique nuit d’interdiction de stationner dans les rues jusqu’ici cette saison.

Dans la nuit du 31 décembre dernier, alors qu’une tempête qui a laissé 16 cm au sol commençait à s’abattre sur la région, les agents du Service des règlements municipaux ont remis en l’espace d’à peine six heures 4040 contraventions pour des véhicules stationnés en bordure de la rue alors qu’une interdiction était en vigueur.

Puisque le constat d’infraction varie entre 80 $ (paiement anticipé dans les 15 jours) et 100 $, la Ville pourrait donc voir s’ajouter dans ses coffres une somme variant entre 323 000 $ et 404 000 $.

À Ottawa, lorsque les autorités municipales le décrètent, il est interdit de stationner un véhicule sur la voie publique entre 1 h et 7 h du 15 novembre au 1er avril lorsqu’une accumulation de neige de 7 cm ou plus est prévue par Environnement Canada. Cela comprend les prévisions de 5 à 10 cm.

Durant les périodes d’interdiction de stationner dans les rues la nuit, les résidents d’Ottawa ont accès gratuitement à quelques garages de stationnement appartenant à la Ville.

La saison dernière, un total de 15 101 constats d’infraction ont été donnés au cours des six nuits où une interdiction était en vigueur sur le territoire d’Ottawa.

À Gatineau

Du côté de Gatineau, où le règlement sur le stationnement hivernal est entré en vigueur le 31 décembre, 336 constats d’infraction ont été remis au cours de la dernière semaine. Du nombre, 242 ont été donnés par des policiers, alors que les autres ont été distribués par des préposés au stationnement de la Ville. Le tout représente des revenus potentiels de près de 18 000 $.

Il s’agit d’une baisse par rapport à l’hiver 2019. En guise de comparaison, cinq jours après l’entrée en vigueur du règlement lors de la dernière saison froide, 626 contraventions avaient été données à Gatineau.

Les propriétaires de véhicules fautifs doivent débourser 53 $ en cas d’infraction.

En sol gatinois, lorsqu’un avis d’interdiction de stationner est décrété, il est interdit à quiconque de stationner dans les rues, y compris pour les détenteurs de permis de stationnement de nuit en hiver, du lundi au vendredi de minuit à 6 h ainsi que les fins de semaine de 3 h à 6 h, et ce jusqu’à avis contraire. Le coût du permis est de 89 $.

En tout, 13 233 constats d’infraction ont été donnés sur le territoire de Gatineau.

Les déneigeuses des deux villes voisines ont jusqu’ici eu moins fréquemment à sortir des garages municipaux que la saison dernière, la neige étant moins de la partie.

Depuis le 1er novembre et en date de dimanche, il était tombé 64 cm de neige sur la région, alors qu’à pareille date l’année dernière, l’accumulation était de 107 cm.