Les tarifs de stationnement sur rue à la Ville d’Ottawa pourrait augmenter, ce serait une première depuis 2008.

Hausse du prix des stationnements à Ottawa

Les stationnements sur rue payants sont en voie de devenir plus nombreux à Ottawa, tandis que les tarifs pourraient bientôt augmenter de 0,50 $ par heure.

Le conseil municipal devra se prononcer sur une nouvelle Stratégie de gestion du stationnement qui comprend ces mesures la semaine prochaine. Le tarif horaire des stationnements de rue augmenterait ainsi pour une première fois depuis 2008.

«Le prix du stationnement est un facteur dans la décision de prendre sa voiture, de marcher, de prendre le transport en commun ou autre. Nos prix doivent être compétitifs avec notre réseau de transport en commun, sans être trop élevés pour ne pas imposer un fardeau trop élevé aux gens qui doivent utiliser leur voiture pour se déplacer dans certains quartiers», affirme le conseiller et président du Comité des transports, Stephen Blais.

La stratégie prévoit toutefois que ces revenus supplémentaires ne dorment pas dans les coffres de la municipalité. Le fonds de réserve pour le stationnement serait plafonné à 20 millions $ pour forcer la Ville à réinvestir l’argent recueilli à l’aide des stationnements de rue.

Pour éviter que de tels tarifs deviennent une forme de taxe camouflée, la Loi provinciale oblige les villes à utiliser ces revenus pour financer des activités en lien avec la source de ces tarifs.

Le Comité des transports est sur le point un plan d’action pour la sécurité des rues et propose une stratégie audacieuse pour assurer une partie de son financement grâce aux stationnements de rue, malgré cet obstacle.

Le président du Comité soutient que les revenus de stationnement serviraient à financer «des projets routiers déjà approuvés par le conseil». Les fonds réservés à cet effet seraient redirigés vers les initiatives de sécurité routière, en attendant l’implantation d’outils qui serviront à financer ce plan d’action, soit des radars photo et des caméras sur les autobus scolaires.

Nouvelles zones tarifées

Les services municipaux colligeront des données au cours des prochains mois pour évaluer l’utilisation des stationnements de rue dans certaines zones de la ville. Le tarif horaire pourrait être augmenté ou réduit de 0,50 $ à la fois, en fonction de l’achalandage.

Ces données permettront également de déterminer s’il faut mettre fin à la gratuité dans des secteurs commerciaux du centre-ville où les stationnements de rue sont toujours sans frais, un changement qui devrait se produire qu’à la fin de 2020.

Un des secteurs touchés est celui de la Zone d’amélioration commerciale (ZAC) de Wellington Ouest-Hintonburg. Son directeur général, Dennis Van Staalduinen, sait que ces tarifs sont inévitables, mais prône pour une introduction progressive de ceux-ci.

«En 2008, nous avons demandé à la Ville une approche plus stratégique et un peu plus de temps avant l’introduction de parcomètres. On ne demandait que 4 ans, raconte M. Van Staalduinen. Nous demandons une période d’adaptation, comme un tarif réduit durant les premiers mois, par exemple, pour qu’il y ait un impact moins grand sur les entreprises qui ont bâti leur modèle d’affaires autour de la facilité à se stationner près de leur commerce.»