Le maire d'Ottawa, Jim Watson.
Le maire d'Ottawa, Jim Watson.

George Floyd: le maire d'Ottawa participera à une manifestation anti-racisme

Une manifestation pour dénoncer le racisme et la mort de George Floyd à Minneapolis s’organise à Ottawa et elle pourra compter sur la présence d’un invité notoire: le maire, Jim Watson.

«La mort de George Floyd a ébranlé, frustré, blessé et dégoûté plusieurs résidents d’Ottawa et ailleurs au Canada. Bien que ce décès ait majoritairement retenu l’attention aux États-Unis, nous savons qu’en tant que pays, nous ne sommes pas à l’abri du racisme, de comportements racistes et nous sommes loin d’être parfaits. Le racisme est présent parmi nous», a lancé M. Watson durant la réunion du Comité des finances et du développement économique d’Ottawa, mardi matin. 

Le premier magistrat de la capitale fédérale a annoncé son intention de participer à la marche «No Peace Until Justice» (Traduction: Aucune paix sans justice) ce vendredi à 15h, devant l’ambassade des États-Unis sur la promenade Sussex.

Sur les médias sociaux, les organisateurs du rassemblement insistent sur le caractère pacifique de cette manifestation. Les participants sont également invités à apporter un masque afin de respecter les consignes de distanciation physique actuelle.

«Je sais qu’il s’agit d’un événement important […], mais nous devons nous souvenir que la COVID-19 est toujours présente dans notre communauté», a ajouté le maire Watson.

Nouveau rôle pour le conseiller King

Jim Watson a profité de cette occasion pour proposer que le Comité des finances et du développement économique recommande la nomination du conseiller de Rideau-Rockcliffe, Rawlson King, à titre d’agent de liaison du conseil municipal pour les initiatives de relations ethnoculturelles et de lutte contre le racisme.

Le conseiller municipal Rawlson King.

M. King a marqué l’histoire de la capitale fédérale en avril 2019 lorsqu’il est devenu le premier élu noir de l’histoire de la Ville d’Ottawa. C’est également son travail qui a mené à la création l’automne dernier du Secrétariat de la lutte contre le racisme de la municipalité, durant l’étude du budget 2020 de la Ville

«Quand nous avons établi ce secrétariat, l’objectif était de répondre au racisme systémique présent dans notre communauté et dans notre organisation. Le rôle du secrétariat sera de s’assurer que l’on regarde nos nouvelles politiques avec des lunettes “antiracisme”. On doit s’assurer que nos décisions et nos services sont équitables et qu’ils ne créent aucune barrière pour les résidents à cause de la couleur de leur peau, leur origine, leur culture ou leurs croyances», affirme Rawlson King.