Le maire d’Ottawa Jim Watson, a réitéré sa confiance envers le personnel de l’hôtel de ville.

Fraude à la Ville d'Ottawa: le maire réitère sa confiance

Le maire Jim Watson réitère sa confiance envers le personnel municipal au lendemain du dépôt d’un rapport du vérificateur général qui met en lumière un cas de fraude où la trésorière a viré près de 130 000 $ à un faux fournisseur.

Questionné à savoir si les hauts fonctionnaires ont trop de pouvoirs, le maire ne croit pas que les pouvoirs délégués doivent être revus.

« Nous gérons plus de 3,5 milliards de dollars et nous devons faire confiance à notre personnel. Ils ont les compétences pour gérer ces fonds », souligne-t-il.

Il ajoute que le rôle du vérificateur général est primordial afin de trouver ces erreurs et d’éviter qu’elles se répètent.

« C’est une possibilité [que ça se reproduise] parce que tous les employés sont humains et font des fautes de temps en temps, mais j’ai confiance que le trésor fait du bon travail », confie M. Watson.

Le premier magistrat a tenu à préciser qu’il a confiance en la trésorière municipale, Marian Simulik.

Cette dernière a effectué un virement électronique de près de 100 000 $ américains à un faux fournisseur, l’été dernier. Elle croyait que le courriel provenait du directeur municipal Steve Kanellakos.

Le VG, Ken Hughes, a indiqué que la municipalité a été victime d’une manœuvre dite du « faux PDG ».

Le maire croit que la sensibilisation à la cybersécurité est de plus en plus importante afin d’éviter que de telles situations se reproduisent, ou du moins pour conscientiser le plus de gens possible.

« Ce sont des incidents qui arrivent sur une base régulière, malheureusement », rappelle-t-il.