Le premier ministre Doug Ford a pris la parole ce matin à la conférence annuelle de l'Association des municipalités de l'Ontario (AMO).

Ford confirme les coupures, les municipalités en attente des détails

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a confirmé que son gouvernement ira de l’avant avec une réduction des transferts aux municipalités en 2020 sans toutefois chiffrer ces compressions.

Dans le cadre d’un ensemble de mesures pour réduire le déficit de la province, le gouvernement Ford souhaitait imposer des coupes budgétaires rétroactives aux municipalités avant de se raviser à la dernière minute, plus tôt cette année.

Dans son allocution au congrès de l’Association des municipalités de l’Ontario (AMO) lundi matin, M. Ford a confirmé qu’il n’y aurait pas de modification au Fonds de partenariat avec les municipalités de l’Ontario pour l’année en cours. Les changements viendront toutefois en 2020 et le premier ministre promet un fonds de transition pour aider les municipalités à composer avec les pertes de revenus pour l’année 2020.

Doug Ford a d’ailleurs indiqué que son gouvernement souhaite poursuivre les échanges avec les intervenants du monde municipal pour réduire les dépenses de la province, tout en limitant les diminutions de services. «Les municipalités sont des expertes lorsque vient le temps de faire compter chaque dollar.»

Besoin d’«informations spécifiques»

Immédiatement après son allocution, le premier ministre avait rendez-vous avec le maire d’Ottawa, Jim Watson, qui a notamment profité de son quart d’heure avec M. Ford pour lancer les discussions sur la préparation de la phase 3 du train léger. Il a également été question de l’annonce du jour.

«Je lui ai demandé d’avoir des informations spécifiques. C’est pratiquement impossible pour nous de commencer la préparation de notre budget [pour l’année 2020] sans avoir les détails spécifiques», soutient M. Watson, en ajoutant que Doug Ford lui a promis des précisions rapidement.

Même que le gouvernement Ford va finalement de l’avant avec ses compressions dans le monde municipal, Jim Watson parle de «petites victoires» dans ce dossier au cours des derniers mois. Il souligne notamment l’annonce du premier ministre lundi d’augmenter le financement de 4% — en moyenne — pour les services ambulanciers en 2019 et 2020.

Le chef intérimaire du Parti libéral de l’Ontario et député d’Ottawa-Sud, John Fraser, a déploré un double discours de la part du premier ministre qui se dit «un ami des municipalités» alors qu’il leur impose des compressions importantes qui pourraient avoir un impact négatif sur certains programmes, notamment en matière de santé publique.

Le député néodémocrate d’Ottawa-Centre, Joel Harden, affirme de son côté que le gouvernement Ford doit être «honnête» avec le public et cesser de prétendre qu’il peut réduire la dette de la province, tout en évitant d’augmenter les impôts et de diminuer les services à la population. «Je fais un bon salaire en tant que député. Il faut que les gens comme moi contribuent davantage par nos impôts», soutient M. Harden.