Pour lutter contre les enjeux de santé publique au milieu de la nuit, l’heure de fermeture des terrasses de bars a été uniformisée dans le marché By.
Pour lutter contre les enjeux de santé publique au milieu de la nuit, l’heure de fermeture des terrasses de bars a été uniformisée dans le marché By.

Fermeture des terrasses à 1 h du matin dans le marché By

Pour lutter contre les enjeux de santé publique au milieu de la nuit, l’heure de fermeture des terrasses de bars a été uniformisée dans le marché By.

Les clients doivent désormais quitter la terrasse à partir de 1 h, chaque nuit. Selon le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, une vingtaine de tenanciers du secteur détenaient un permis leur permettant de fermer leur terrasse à 23 h et plus d’une trentaine pouvaient continuer les opérations jusqu’à 2 h.

M. Fleury proposait au départ que les terrasses soient toutes fermées à minuit pour limiter les attroupements qui minent les efforts de distanciation physique, mais aussi pour réduire les incidents violents qui surviennent au petit matin.

« Juste dans le dernier mois, il y a eu trois fusillades et une attaque à l’arme blanche, tous des incidents qui impliquent des gens qui faisaient la fête, souligne le conseiller. Des commerçants qui sont ouverts le jour, ça vient réduire l’achalandage et ils s’en plaignent quand ça arrive. »

Les terrasses ont été élargies sur la rue Clarence à Ottawa.

Après des pressions de tenanciers qui allaient perdre deux heures d’ouverture pour leur terrasse, le conseil municipal en est venu à un compromis en proposant que la fermeture uniformisée soit à 1 h, plutôt que minuit.

On a également donné l’autorité claire à la médecin-chef de la santé publique et au directeur général des services d’urgence et de protection de fermer certaines terrasses pour l’été en cas d’enjeux chroniques.

« Une heure de fermeture à 1 h est un bon compromis pour donner l’opportunité aux entreprises de mener leurs opérations et garder la tête hors de l’eau. Dernièrement, on dirait que tous les deux jours, une entreprise du marché By ferme ses portes », a lancé le conseiller de Beacon Hill-Cyrville, Tim Tierney durant la réunion du conseil municipal de mercredi.

« Nous avons voulu niveler le terrain de jeu, a de son côté expliqué le maire, Jim Watson, en conférence de presse après la réunion du conseil municipal. Certains vont gagner une heure d’ouverture, d’autres vont en perdre une, mais au moins, ce sera égal pour tous. »

Le conseiller de Rideau-Vanier a toutefois contre le compromis mis de l’avant par ses collègues. Il estime qu’en temps de pandémie, il aurait fallu tirer des leçons de l’expérience québécoise et américaine et fermer les terrasses plus tôt.

« On ne veut pas retourner où nous étions en mars. On a vu ce qui s’est passé à Brossard et aux États-Unis, il fallait trouver un meilleur équilibre, croit Mathieu Fleury. Si dans un mois il faut fermer à nouveau les bars, on va nous demander pourquoi nous n’en avons pas fait plus. »