Dialogue Canada invite les résidents à «inonder» le maire Jim Watson et les élus municipaux de demandes afin que la nouvelle politique soit reléguée aux oubliettes.

Factures unilingues: Dialogue Canada déplore un «glissement en arrière» à Ottawa

L’intention de la Ville d’Ottawa d’abandonner dès janvier sa pratique de fournir une facturation d’eau bilingue à ses citoyens est qualifiée de «saignement par les petites coupures» par Dialogue Canada.

L’organisme, par l’entremise de son Comité pour l’égalité des deux langues officielles de la capitale du Canada, a dénoncé vendredi le fait que les contribuables qui désireront recevoir leur facture dans leur propre langue devront en faire la demande par téléphone ou sur le web. La décision va à l’encontre de la Politique de bilinguisme de la Ville, dit-on.

Dialogue Canada invite les résidents à «inonder» le maire Jim Watson et les élus municipaux de demandes afin que la nouvelle politique soit reléguée aux oubliettes.

«C’est exactement la sorte de glissement en arrière sur le bilinguisme qu’on peut s’attendre d’une ville qui est toujours officiellement unilingue anglaise et où la grande majorité des conseillers et administrateurs séniors sont anglophones. Cela peut sembler anodin, mais chaque geste de cette sorte, pour quelque motif que ce soit, est une érosion des services en français et mène directement vers la fin du bilinguisme», soutient le coprésident du comité, Gilles Ménard.