Même si la Loi 177 a été adoptée à Queen’s Park le 13 décembre 2017, on peut lire sur la page « La longue route vers le bilinguisme de la Ville d'Ottawa » qu’« à l’aube du 150e anniversaire de la Confédération, Ottawa n’est toujours pas officiellement bilingue ».

Exposition virtuelle à Ottawa: des modifications à apporter

La première exposition virtuelle consacrée à la francophonie d’Ottawa doit déjà mettre à jour des informations dans son musée virtuel.

La page « La longue route vers le bilinguisme de la Ville d’Ottawa » n’a pas été mise à jour avant le lancement du site le 22 mai dernier. On peut y lire qu’« à l’aube du 150e anniversaire de la Confédération, Ottawa n’est toujours pas officiellement bilingue ». Or, la Loi 177 a été adoptée à Queen’s Park le 13 décembre 2017.

La directrice du projet concède qu’une mise à jour doit être effectuée rapidement. « J’ai eu plusieurs courriels depuis deux jours. Des gens qui réagissent très positivement au projet, mais d’autres qui disent que cette page aurait pu être modifiée. On a un ajout à faire », confie Anne Gilbert.

D’ailleurs, le musée virtuel se veut un espace en mouvement. Les créateurs ont une entente de cinq ans avec le musée virtuel du Canada, qui est une composante du Musée canadien de l’histoire. L’objectif est de mettre le site à jour régulièrement afin de s’assurer d’inclure tout changement important qui pourrait survenir.

« On a voulu consigner l’histoire des premiers 150 ans. Les gens qui ont travaillé sur le projet restent à l’affût des prochaines activités et des prochains développements. On espère que le projet continue », souligne Mme Gilbert.

L’exposition « Vie française dans la capitale » se veut un outil de référence sur l’histoire francophone à Ottawa. Les créateurs espèrent que leur travail pourra servir au plus grand nombre. 

« C’est sur qu’on a interprété avec nos yeux d’historiens, de géographes et de politologues. On a essayé de raconter l’histoire suite à nos travaux », soutient Anne Gilbert.