Deux navettes automatisées électriques vont sillonner le pré Tunney au cours des prochains jours dans le cadre d’essais routiers.
Deux navettes automatisées électriques vont sillonner le pré Tunney au cours des prochains jours dans le cadre d’essais routiers.

Essais de navettes automatisées électriques au pré Tunney à Ottawa [VIDÉO]

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Si vous vivez ou travaillez dans le secteur du pré Tunney à Ottawa et que vous apercevez à compter de mardi un cube un peu particulier sur quatre roues qui circule dans le complexe, eh bien vous êtes témoin du premier essai routier de navettes automatisées électriques à faible vitesse en Ontario.

Deux véhicules circuleront sur un quadrilatère de 1,5 kilomètre à une vitesse ne dépassant pas 15 km/h. Les essais dans le campus se dérouleront jusqu’au 13 novembre.

«Les navettes automatisées ont le potentiel d’offrir de nouvelles options de transport pour les passagers sur le premier ou le dernier kilomètre de leur trajet, et d’améliorer l’accès aux transports en commun. Par exemple, ces véhicules pourraient fournir aux usagers une connexion fluide et pratique à des centres de transport tels que les aéroports», a indiqué Investir Ottawa dans un communiqué.

Ces essais de navettes permettront aux partenaires du projet d’évaluer la performance et l’efficacité des véhicules dans diverses conditions réelles. Les véhicules peuvent accepter jusqu’à six personnes assises.

«Les navettes circulent généralement sur un trajet programmé et utilisent des capteurs et un logiciel pour analyser leur environnement, s’orienter dans l’espace et éviter les obstacles», précisent les artisans du projet.

Un opérateur sera présent à bord pour prendre le contrôle de la navette au besoin, prend-on soin de préciser.

«Il y a encore des défis je crois avec cette technologie qui sont à explorer. C’est pour ça qu’on a des déploiements, des pilotes, des projets de recherche, soit pour mieux comprendre comment cette technologie fonctionne dans les différentes conditions. C’est un bon pas dans la bonne direction vers le futur de l’automatisation. Le but ultime est de ne pas avoir d’opérateur à bord, ce qui va prendre encore beaucoup de temps», a indiqué en entrevue Dominique Charlevoix, officier de recherche chez Transport Canada.

Au complexe du pré Tunney, les navettes partiront de l’arrêt de la promenade Yarrow et feront quatre arrêts. 

Cet essai routier est l’une des nombreuses «premières» pour Ottawa, à qui l’on donne le titre de capitale canadienne des véhicules connectés et automatisés (VCA). En octobre 2017, Ottawa est devenue la première ville canadienne à tester un véhicule autonome sur rue communiquant avec l’infrastructure urbaine vivante. En août 2019, un essai qui a permis au public de faire l’expérience d’un VCA fonctionnant en mode autonome sur un terrain de golf a été mené.

Les partenaires du projet au pré Tunney sont Transports Canada, Investir Ottawa, EasyMile, la Ville d’Ottawa, le ministère des Transports de l’Ontario, AutoGuardian, RideShark, le Conseil national de recherches du Canada et Accenture.