La carte électorale de la Ville d'Ottawa n'a pas été modifiée depuis 2005.

Élections municipales: Ottawa veut revoir la taille de ses quartiers

La Ville d’Ottawa prévoit réviser la taille de ses quartiers municipaux afin de diviser sa carte électorale de façon plus équitable et ainsi répondre à la croissance démographique importante de certains secteurs.

Le maire Jim Watson est clair, l’intention n’est pas d’ajouter des sièges au sein du conseil municipal. Selon lui, un conseil composé de 24 élus est suffisant pour bien représenter la population.

«Je pense que nous avons le bon nombre de conseillers et je pense qu’on peut revoir les limites des quartiers pour faire en sorte que quelqu’un comme la conseillère Harder (quartier Barrhaven) ne se retrouve pas avec le double du nombre d’électeurs comparé à ses collègues», explique M. Watson.

Cet examen n’a pas été fait depuis 2005 et les quartiers sont nombreux à dépasser la population moyenne de 43 106. Les fonctionnaires municipaux ont établi un écart maximal à 25%, mais certains quartiers vont au-delà de cette cible. Barrhaven est l’endroit le plus problématique alors que la taille dépasse de 40% la population moyenne des autres quartiers, selon un rapport qui sera présenté au Comité des finances et du développement économique la semaine prochaine. Ce secteur du sud de la Ville compte un peu plus de 62 500 résidents.

À l’inverse, le quartier de West Carleton-March, dans l’ouest, compte 25 600 résidents, soit 40% de moins que la moyenne municipale.

Selon les projections anticipées par l’administration, Barrhaven verrait sa population bondir à 74 500 en 2026 et West Carleton-March atteindrait 26 700 résidents.