Clive Doucet, à gauche, et Jim Watson, à droite, sont rivaux dans la course à la mairie.

Élections municipales: Doucet ridiculise des promesses de Watson

L’ajout de logements abordables à deux pas du train léger et l’ajout d’une seconde journée de gratuité du transport en commun pour les aînés sont au nombre des engagements du maire sortant d’Ottawa, Jim Watson. Des promesses que son opposant Clive Doucet a tôt fait de ridiculiser.

Le principal intéressé a dévoilé jeudi les grandes lignes de son plan pour une ville « abordable et inclusive », dans lequel il promet aussi de faire pression auprès du gouvernement provincial pour que soient créées des règles de zonage inclusif qui « aideraient à assurer la construction de logements abordables dans tous les nouveaux développements à travers la ville ». 

« En misant sur la création de logements abordables près du train léger, on donnera à nos résidents l’occasion d’habiter des communautés compactes où ils peuvent vivre et travailler », de dire M. Watson, qui précise qu’une automobile moyenne engendre des dépenses annuelles d’environ 12 000 $.

Le maire sortant s’engage entre autres à ce que 456 unités de logement abordable et supervisé deviennent réalité, en plus de créer jusqu’à 380 nouveaux suppléments de loyer pour les résidents qui font face à l’itinérance. Selon lui, il faut maintenir les investissements annuels de 108 millions $ dédiés au logement social et à la prévention de l’itinérance. 

S’il est réélu pour un troisième mandat d’affilée, Jim Watson promet aussi d’instaurer pour les aînés l’accès sans frais au transport en commun les dimanches, en plus des mercredis. Il se vante par ailleurs d’avoir contribué à la mise en place du programme d’ÉquiPass et ÉquiTarif, qui offre un rabais de 50 % aux résidents à faible revenu. 

M. Watson, élu avec 76 % des suffrages en 2014, souhaite également nommer au conseil municipal une représentante spéciale chargée de la condition féminine, qui pourra faire des revendications au nom des femmes et hausser leur représentation au conseil d’administration des agences et comités consultatifs. 

«Un bilan pitoyable», réplique Doucet

Son rival dans la course à la mairie, Clive Doucet, a réagi à ces engagements vendredi en qualifiant l’annonce de «peu reluisante» et en rappelant que celle-ci survient à 72 heures du scrutin. 

«Il est vraiment intéressant de constater que cette annonce est faite deux mois après que ma campagne ait mobilisé les électeurs sur le terrain en faveur de mesures concrètes pour régler la crise du logement à Ottawa. Je ne peux que supposer qu’il s’agit d’une tentative de dernière minute du camp Watson, pour tenter de voler certains de mes partisans avant le vote de lundi. Le bilan de Watson en matière de logement abordable est pitoyable», affirme M. Doucet.

Ce dernier rappelle que quelque 10 000 ménages sont sur la liste d’attente pour obtenir un logement abordable dans la capitale fédérale et que le maire fait une telle promesse alors que «nous assistons à l’une des plus importantes expulsions à Heron Gate.»