La présidente de l'ACFO, Soukaina Boutiyeb

Élections à Ottawa: l’ACFO satisfaite

Vingt-quatre heures après les élections municipales, l’Association des communautés francophones d’Ottawa (ACFO) salue le fait que davantage d’élus au conseil municipal d’Ottawa seront en mesure de s’exprimer en français.

«C’est sûr que c’est une bonne chose. Il y a de plus en plus de personnes qui se disent favorables au bilinguisme. On a hâte de travailler avec eux et de les sensibiliser encore davantage s’il le faut», indique la présidente Soukaina Boutiyeb. 

S’adressant aux élus francophones et francophiles, cette dernière émet par ailleurs le souhait d’entendre davantage la langue de Molière durant les différentes réunions des comités de la Ville au cours du prochain mandat, rappelant que la traduction simultanée est aussi offerte aux anglophones. 

«Il n’y a pas d’excuse pour ne pas parler en français en ce moment», lance-t-elle. 

Quant à savoir si la réélection de Jim Watson pour un troisième mandat à la tête de la capitale fédérale est une bonne nouvelle pour la population francophone, Mme Boutiyeb tient à rappeler que l’organisme est apolitique. «Peu importe la personne élue, on va travailler avec elle. On espère qu’il va soutenir encore plus le français et qu’au-delà des coûts, des services équitables pourront être donnés aux citoyens. [...] L’ACFO n’est pas partisane, même si c’est à notre avantage lorsque les gens sont plus sensibilisés à notre cause», spécifie-t-elle.