La Ville de Austin, au Texas, a créé des espaces spécialement consacrés à la musique. La Ville d’Ottawa se base sur ce concept pour l’adapter à sa propre réalité.

Dynamiser la ville au rythme de la musique

Ottawa souhaite faire résonner la musique aux quatre coins de la ville. Elle entend s’inspirer de Montréal et Austin au Texas pour créer une stratégie musicale à son image.

L’objectif de cette stratégie est de dynamiser la ville grâce à la musique en plus de soutenir la croissance de l’industrie. Plus d’espaces consacrés à la musique devraient voir le jour dans la capitale.

« Nous voulons offrir une expérience culturelle authentique. Il faut s’assurer que les gens les plus talentueux de toute l’industrie veulent venir ici. Avoir une scène culturelle dynamique pourrait être un incitatif », soutient le conseiller de Kitchissippi, Jeff Leiper.

Miser sur les talents connus

Un des défis sera la rétention de talents. Pour y parvenir, le conseiller Jeff Leiper croit qu’il est important de miser sur les artistes déjà connus, mais aussi sur les professionnels qui gravitent autour.

« Nous avons un bassin de talent fantastique ici à Ottawa. Regardez les grands noms comme Paul Anka ou Alanis Morisette, énumère-t-il. Ils quittent la région et cela nous prive de développer un milieu. Il faudrait penser aux professionnels comme les gérants. Comme municipalité ce qu’on peut faire c’est de faciliter ce contact. »

La Ville souhaite mieux intégrer la musique aux stratégies de développement économique et de tourisme. Une bonne approche permettra de renforcer l’image de marque de la ville. Le maire d’Ottawa, Jim Watson, n’y voit que du positif.

« C’est bon pour le développement économique, pour le tourisme et les emplois, explique le maire Watson. […] C’est un petit coup pour faire beaucoup de bonnes choses pour la culture dans notre ville. »

Le Comité des finances et du développement économique a approuvé cette semaine une stratégie visant à promouvoir le potentiel d’Ottawa sur la scène internationale. Les conclusions sont attendues en 2020.

Le groupe de travail recommande, entre autres, la création d’un poste d’agent de développement de la musique. Le projet sera présenté à la réunion du conseil municipal du 11 avril prochain.