Le projet de loi déposé par la députée Nathalie Des Rosiers vise à fournir une plus grande marge de manœuvre aux coopératives pour mener des affaires.

Des Rosiers dépose un projet de loi sur les coopératives

Un projet de loi privé sur les coopératives déposé par la députée d’Ottawa-Vanier Nathalie Des Rosiers à Queen’s Park est salué par le milieu coopératif.

Si elle est adoptée, la pièce législative permettrait d’éliminer des obstacles pour les organisations coopératives, spécifie le Conseil de la coopération de l’Ontario dans un communiqué, qui ajoute que près d’un Franco-Ontarien sur deux est membre d’au moins une coopérative. 

« Les coopératives ont joué et continuent de jouer un rôle très important dans les communautés franco-ontariennes. Le projet de loi qui est déposé aujourd’hui nous démontre l’intérêt marqué du gouvernement et des partis politiques pour le renforcement du mouvement coopératif dans la province. Nous sommes très fiers de nous associer à cette mesure », de dire le directeur général adjoint de l’organisme, Julien Geremie.

Le projet de loi vise à fournir une plus grande marge de manœuvre aux coopératives pour mener des affaires, par exemple avec un abaissement des coûts de vérification ou encore en éliminant la réglementation les empêchant de vendre plus de 50 % de leurs produits à des non-membres. 

Le mouvement coopératif ontarien compte environ 1300 entreprises dont la contribution au PIB de la province surpasse la barre des six milliards $.