Le conseiller Bob Monette, la députée fédérale Mona Fortier, le conseiller Mathieu Fleury et la députée provinciale Nathalie Des Rosiers

Des investissements de 32 millions $ pour l'eau

La Ville d'Ottawa pourra aller de l'avant avec 21 nouveaux projets d'infrastructures d'eau potable et de traitement d'eaux usées dont le coût total frôle les 32 millions $ grâce à la seconde phase d'une entente tripartite entre la municipalité et les gouvernements fédéral et provincial.
Le secteur Vanier, où le réseau d'aqueduc est vieillissant à plusieurs endroits, bénéficiera d'une part substantielle des investissements annoncés mardi. Le plus important projet, pour lequel la facture atteint 4,7 millions $, consiste d'ailleurs à remplacer l'ensemble des conduites d'eau et d'égout d'une dizaine de rues des environs dont Lavergne, Joliet et Ste-Cécile, au sud de l'avenue Beechwood. 
« C'est un projet unique qu'on va pouvoir compléter dans un an. Les infrastructures comme telles, la tuyauterie, datent de plus de 100 ans. Pour nous, ça requiert de nouvelles conduites, toute une amélioration au réseau. C'est une amélioration hyper importante pour la qualité de l'eau, mais aussi évidemment pour prévenir que les eaux usées se retrouvent dans nos cours d'eau. [...] Pour l'instant, les infrastructures des rues résidentielles de Vanier sont parmi les plus vieilles en ville. Vous allez voir, dans quelques années ce sera au tour du corridor du chemin Montréal, qui a des conduites d'eau assez âgées », a lancé le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury. 
Ce dernier a rappelé que l'eau potable d'Ottawa se classe parmi les meilleures au monde et qu'il est « tragique » que des gens utilisent encore de l'eau embouteillée. 
Parmi les autres projets d'envergure, signalons la réfection de l'usine de traitement de l'eau du village de Carp (1 550 000 $), dans l'ouest de la capitale, ainsi que des travaux d'amélioration du réseau afin de contrer les inondations dans les quartiers Bilberry et Chatelaine Village, situés au nord de l'autoroute 174 dans le secteur Orléans (1 175 000 $). 
« C'est une priorité pour notre économie et notre environnement de renouveler ces infrastructures », de dire la députée fédérale d'Ottawa-Vanier, Mona Fortier, signalant au passage que le précédent gouvernement n'avait pas autant injecté d'argent dans ce type d'infrastructures. 
En Ontario, 23 autres projets soumis par 15 autres collectivités et totalisant 2,5 millions $ ont été approuvés par le fédéral, qui fournit jusqu'à 50 % du financement dans le cadre du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU).