En date de vendredi après-midi, la municipalité ne répertoriait aucune résidence d’inondée sur son territoire.

Des inondations anticipées plus tard à Ottawa

C’est le jour et la nuit des deux côtés de la rivière des Outaouais. Alors qu’à Gatineau on s’attend à ce que la rivière déborde d’ici dimanche soir, la Ville d’Ottawa ne prévoit pas de situation d’urgence avant mardi ou lundi au plus tôt.

Laila Gibbons, directrice des services des parcs, de la foresterie et des eaux pluviales, explique que la situation change d’heure en heure et selon les dernières informations qu’elle a reçues, les inondations pourraient survenir mardi.

«C’est la prédiction que la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais nous a donnée, soutient-elle. Il y a un peu moins de précipitations de prévues au cours du week-end finalement, mais encore là tout dépend de la quantité de pluie reçue et des températures.»

Alors que l’armée doit venir en aide sur le terrain à Gatineau, la Ville d’Ottawa ne prévoit pas appeler les Forces armées canadiennes en renfort du moins pour le moment.

À LIRE AUSSI

>> L'armée demandée en renfort en Outaouais

>> Inondations: fermeture de la route 174 à la hauteur de Cumberland

«Nous ne sommes pas dans une situation où nous avons besoin d’aide supplémentaire. Nous avons suffisamment de personnel et nous avons fait un appel aux bénévoles. Nous croyons qu’avec ces ressources nous serons en mesure de porter assistance aux résidents lorsque le besoin se fera sentir», affirme Mme Gibbons précisant que la capitale pourrait demander de l’aide si la situation va au-delà des capacités de la Ville.

En date de vendredi après-midi, la municipalité ne répertoriait aucune résidence d’inondée sur son territoire. Toutefois, certaines promenades le long de la rivière Rideau ont été fermées à la circulation.

Les entités qui surveillent le niveau des rivières de la région estiment que le niveau de la crue des eaux pourrait atteindre ceux de mai 2017, alors que les inondations ont connu un sommet historique et que les sinistrés étaient nombreux. La Ville demande aux riverains des secteurs à risque de se préparer à toute éventualité. Du sable et des sacs de sable sont offerts dans une vingtaine de points de service, la liste est disponible au ottawa.ca . 

Le personnel municipal soutient avoir appris des leçons depuis les événements du printemps 2017 et estime être mieux préparé à répondre en cas de crise.

«Ça fait des mois qu’on se prépare et on travaille également avec un consultant pour élaborer un programme d’intervention. Ce qui nous aide à être mieux préparés et à réagir en cas de besoin», indique Mme Gibbons.