Parmi les demandes en vue du budget, Peter Fergurson, de l'Association communautaire de la Basse-Ville, demande l'augmentation les ressources du Service de police d'Ottawa afin de poursuivre la lutte contre la criminalité.

Des demandes pour le budget 2017

Une semaine avant l'adoption du budget municipal de 2017, des Ottaviens se sont présentés au Comité des finances et du développement économique, mardi, pour réclamer des fonds afin d'améliorer les services bilingues, d'assurer la sécurité des piétons et lutter contre la criminalité.
La présidente du Comité consultatif sur les services en français, Johanne Leroux, demande à la Ville d'investir afin d'encourager les commerçants à offrir des services bilingues. Cette mesure serait bénéfique pour la promotion des affaires tant en anglais qu'en français, soutient-elle.
Elle demande au Comité des finances de réserver «les fonds nécessaires à même son budget, pour la création d'un programme incitatif. Ce programme (...) récompenserait les Zones d'amélioration commerciale qui démontreraient avoir élaboré des outils incitant les commerçants à offrir un service bilingue».
De son côté, un représentant de l'Association communautaire de la Basse-Ville demande aux élus d'allouer des sommes dans des mesures pour assurer la protection des piétons. Peter Ferguson a donné en exemple le volume de circulation élevé sur l'avenue King Edward. Selon lui, il est aussi primordial d'augmenter les ressources du Service de police d'Ottawa afin de poursuivre la lutte contre la criminalité.
Les élus doivent adopter le budget 2017 le 14 décembre prochain.