Les équipes de la Ville se réuniront au cours des prochaines semaines pour faire un bilan de la situation et identifier ce qui pourrait être amélioré.

Des défis au niveau des communications

La Ville d’Ottawa est prête à répondre à une situation de crise, comme la tornade de vendredi dernier, mais des défis demeurent au niveau des communications concède le directeur général.

L’objectif de la Ville était de rejoindre les résidents alors que ces derniers étaient nombreux à ne pas avoir accès à leur cellulaire ou aux réseaux sociaux pour s’informer.

« C’était un gros défi pour nous et je pense qu’il existe des solutions, souligne Steve Kanellakos. Nous étions inquiets parce qu’on devait maintenir la communication entre nous, mais aussi avec le public. C’était un défi pour nous de livrer nos messages. Nous avons acheminé beaucoup d’information, mais il fallait que ça se rende au public. »

Les équipes de la Ville se réuniront au cours des prochaines semaines pour faire un bilan de la situation et identifier ce qui pourrait être amélioré.

Le DG de la Ville envisage d’utiliser une tour cellulaire portable, comme le font les militaires dans leurs opérations. Il compte accélérer le processus afin que la Ville puisse se doter d’une telle technologie.

La Ville souhaite aussi sensibiliser la population à l’importance d’avoir un plan d’urgence à la maison.

La circulation est toujours limitée dans des secteurs durement touchés par les tornades.

« Nous devons être mieux préparés. Avoir un approvisionnement en eau et suffisamment de batteries par exemple », concède le maire Jim Watson.


«  Quand la ville était à bout de souffle, la communauté s’est relevée et a fait un travail extraordinaire.  »
Jim Watson

Bien que les équipes de la Ville ont répondu rapidement après que la capitale ait été balayée par des tornades, le plan d’urgence doit être adapté chaque fois rappelle M. Kanellakos.

« Chaque crise vient tester notre plan parce que nous devons l’adapter aux différentes situations. Cette fois-ci nous avons eu trois tornades, quatre quartiers lourdement touchés et plus d’un millier de personnes plongées dans le noir », raconte-t-il.

« Un travail extraordinaire »
Le maire a pris le temps de souligner la vitesse à laquelle les équipes se sont mobilisées sur le terrain et la générosité des gens au début de la séance du conseil municipal mercredi.

« Quand la ville était à bout de souffle, la communauté s’est relevée et a fait un travail extraordinaire, relate Jim Watson. Tout le monde s’est retroussé les manches et a fait ce qui devait être fait. C’était une belle opportunité pour la Ville de se démarquer dans une période difficile et j’en suis très fier. Je suis fier du travail des premiers répondants, mais aussi des gens dans l’ombre. »

Il a d’ailleurs remercié les policiers, les pompiers, les paramédics et tous les premiers répondants qui ont travaillé d’arrache-pied depuis vendredi soir. Les élus et les membres du public les ont applaudis chaudement.