Il y a de la lumière... au bout de la rue alors que les travaux sur la rue Elgin entre les rues Catherine et Gladstone sont très avancés. Par contre, le chantier demeure encore très important plus au nord.

Des commerçants de la rue Elgin préfèrent rester positifs

Des commerçants de la rue Elgin à Ottawa préfèrent rester positifs malgré la poussière et le bruit incessant de l’équipement lourd causés par les travaux de réfection d’envergure de l’artère qui ont cours depuis sept mois. Les clients se font moins nombreux, disent-ils, mais heureusement la clientèle locale et « les réguliers » leur sont restés fidèles.

Les travaux de 36 millions $ ont commencé en janvier. Ils visent notamment à remplacer des infrastructures municipales vieillissantes, dont certaines remontent à 1874.

Les fils électriques et ceux des autres services publics seront enfouis, les trottoirs seront élargis et l’apparence générale de l’artère sera rajeunie. La circulation automobile devrait être à nouveau permise à la fin de cette année, mais les travaux vont se poursuivre en 2020.

La rue est complètement fermée de l’avenue Laurier à la rue Catherine. Plusieurs intersections sont fermées, notamment celles des rues Somerset, Gilmour et Waverley. Les piétons ont accès à l’artère, mais on ne déambule pas dans des conditions idéales.

« Les travaux de réfection sont nécessaires, il n’y a aucun doute », convient la propriétaire du commerce Bel Fiore Flowers & Collectibles, Minoo Banaei.

« La vérité est que les travaux vont très bien malgré la chaleur actuellement et l’hiver affreux que nous avons eu. Mais en même temps, c’est très difficile pour les gens de venir ici », a continué Mme Banaei,

« Les gens du quartier nous aident beaucoup. Ils nous appuient beaucoup. Ils nous connaissent et ils sont très gentils, mais leur aide est limitée. Les gens de l’extérieur ne viennent pas », a ajouté Mme Banaei, qui fermera son magasin pour tout le mois d’août en raison, notamment, de l’absence d’achalandage touristique et du fait que bon nombre de ses clients réguliers seront en vacances. C’est la première fois qu’elle prend une telle décision en douze ans. La décision n’est pas entièrement négative puisqu’elle en profitera aussi pour prendre une période de repos bien mérité.

La commerçante a déploré mercredi que la Ville n’intervienne pas lorsque des camions d’entrepreneurs prennent les espaces de stationnement temporaire réservés aux commerçants et aux clients sur la rue Somerset. Ces espaces leur sont dédiés en raison des travaux.

Baisse de 30 %

Le propriétaire du pub The Cross on Elgin, Danny Byrne, a dit constater une baisse d’environ 30 % de son chiffre d’affaires cet été comparativement à la même période l’année dernière.

« C’est un peu difficile, pour être honnête avec toi, a réagi d’entrée de jeu M. Byrne lors d’une entrevue avec Le Droit. C’est un défi quotidien. Ils modifient les accès aux trottoirs chaque jour », a-t-il ajouté, faisant référence aux détours et aux inconvénients que les travaux occasionnent pour les piétons.

« Mais heureusement, nos clients réguliers nous maintiennent. Nous nous concentrons sur des événements spéciaux pour attirer les gens les fins de semaine », a ajouté le tenancier.

Le gérant de la librairie indépendante Perfect Books, Michael Varty, partage les propos de Mme Banaei sur la nécessité de procéder aux travaux et sur l’importance de la clientèle locale.

« Les effets n’ont pas été aussi dévastateurs que vous pourriez le penser », a indiqué M. Varty.

« Chaque jour est différent. Parfois, ils travaillent sur une intersection, en ferment une autre, ou ouvrent un passage pour piétons. C’est correct. La plupart de nos clients habitent ou travaillent à proximité. Nous sommes chanceux car nous avons une clientèle fidèle qui nous appuie », a-t-il poursuivi, précisant du même coup que les affaires sont de toute façon un peu plus calmes en été puisque les clients sont en vacances.

+
LE BUDGET ET LES ÉCHÉANCIERS RESPECTÉS JUSQU'À PRÉSENT

Les travaux de réfection de la rue Elgin respectent les échéanciers et le budget fixés par la Ville d’Ottawa, indiquent les autorités municipales.

Le remplacement des infrastructures souterraines va bon train, et ces travaux devraient être terminés d’ici la fin de 2019. 

Ceci inclura le resurfaçage partiel de la rue afin de permettre aux voitures et aux autobus de circuler à nouveau d’un bout à l’autre de l’artère commerciale en décembre. 

« En 2020, il y aura encore des impacts au chapitre de la construction. Ce sera pour finaliser le paysagement, les trottoirs et la dernière couche d’asphalte », a partagé Alain Gonthier, directeur du Service des infrastructures à la Ville d’Ottawa. 

« Nous sommes encore dans les échéanciers anticipés selon les progrès effectués jusqu’à présent. Tant au chapitre des échéanciers que celui du budget, nous sommes selon nos prévisions », a ajouté M. Gonthier. 

Le chantier sur la portion entre les rues Catherine et Gladstone est déjà très avancé, mais l’ensemble des travaux sur la rue Elgin devrait être terminé à la fin de la saison de construction de 2020. 

La nouvelle rue Elgin bénéficiera notamment d’endroits flexibles pour permettre des terrasses l’été et des espaces de stationnement l’hiver.

La Ville d’Ottawa a tenu à reconnaître l’implication des commerçants avec la campagne @idigelgin afin d’attirer les clients malgré les travaux.

« Nous encourageons les piétons à continuer à aller sur la rue Elgin, qui leur est accessible en tout temps. Aussi, il y a du stationnement disponible à l’hôtel de ville pour compenser la perte d’espaces de stationnement (due aux travaux) », a précisé M. Gonthier.