Jamil Bhuya, fondateur de BFF, Louisa Taylor, directrice de Réfugié 613, Anaam Ali, réfugiée saoudienne, le conseiller Mathieu Fleury et le maire Jim Watson dégustent un «Mishon Accepted Burger».

Des burgers pour aider une réfugiée

Un restaurateur du marché By souhaite sensibiliser la communauté d’affaires à l’importance de s’impliquer auprès des organismes qui accueillent et parrainent les réfugiés dans la capitale. Dans cette optique, Burgers n ‘Fries Forever (BFF) versera 1$ pour chaque «Mishon Accepted Burger» vendu au cours du mois de mai.

L’argent amassé permettra de venir en aide financièrement à Anaam Ali, une réfugiée originaire du Soudan qui est arrivée à Ottawa il y a quatre mois. Les fonds serviront à répondre à ses besoins de base, en plus de l’aider à atteindre son rêve de poursuivre des études en Droit.

Le burger créé par le fondateur de BFF, Jamil Bhuya, rappelle les origines saoudiennes de Mme Ali. Il est fait à base de mish, un yaourt au feta épicé, de salade de tomates de type jibna salata, de ragoût de fèves appelé fames medames et d’une galette de boeuf au chuck halal.

M. Bhuya a accepté de participer à la collecte de fonds parce qu’il connaît plusieurs réfugiés et est conscient des besoins des nouveaux arrivants.

«Nous avons une entreprise locale qui fait un pas vers l’avant pour nous aider et pour sensibiliser la communauté. Nous voulons voir ce que les autres peuvent faire aussi», souligne Louise Taylor, directrice de Réfugié 613.