La station Tunney’s Pasture sur la ligne de la Confédération du train léger d’Ottawa.

Des autobus additionnels pour compenser le ralentissement du O-Train

Le service de la ligne de la Confédération du train léger d’Ottawa a été considérablement ralenti mardi alors qu’OC Transpo a été forcé de réduire le nombre de trains sur son réseau.

Pour une deuxième journée consécutive, la ligne de la Confédération train léger d’Ottawa n’avait pas assez de trains fonctionnels pour assurer le bon fonctionnement du service à ses usagers.

Seuls neuf trains étaient en service à l’heure de pointe mardi matin. Les trains passaient toutes les 7 minutes, alors que normalement le service s’effectue toutes les 5 minutes. En après-midi, un train supplémentaire a été ajouté à la ligne de la Confédération, ce qui a porté le total à 10 trains. Normalement, OC Transpo utilise 13 trains sur les heures de pointe et 11 durant le reste de la journée.

Cette réduction a été causée par divers problèmes qui sont survenus jeudi dernier et qui se sont poursuivis tout au long du week-end.

Pour pallier à cette réduction de train et permettre de réduire l’achalandage, le transporteur public a mis en service des autobus supplémentaires mardi aux stations Tunney’s Pasture et Hurdman.

Ces autobus additionnels ont circulé sans arrêt jusque sur la rue Albert, au centre-ville d’Ottawa, en matinée. En après-midi, le trajet inverse était offert aux usagers du transporteur public ottavien. Du personnel d’OC Transpo était sur place pour guider les usagers vers les autobus spéciaux.

« En faisant circuler des autobus sans arrêt dans ces secteurs achalandés du corridor, plus d’espace sera offert aux usagers voyageant par le train à destination et au départ des autres stations le long de la ligne », a mentionné le directeur général d’OC Transpo, John Manconi.

M. Manconi a précisé que les coûts reliés au déploiement de ces autobus seront ajoutés aux frais transférés au consortium Groupe de transport Rideau, le groupe responsable du projet de train léger dans la capitale fédérale.

Par ailleurs, une réunion d’urgence de la Commission du transport en commun de la Ville d’Ottawa se tiendra jeudi après-midi à 14h. Les dirigeants du transporteur public et du consortium Groupe de transport Rideau assisteront à la réunion spéciale.