Le choix de Tim Tierney à la présidence de Comité des transports de la Ville d’Ottawa a provoqué un tollé au conseil municipal qui voit du favoritisme dans le processus de nomination à la présidence des comités et des commissions.

«Déficit démocratique» à l’hôtel de ville  d'Ottawa?

« Déficit démocratique » et « grave sous-représentation » des résidents du centre-ville, des conseillers municipaux ne mâchent pas leurs mots au sujet du processus de nomination à la présidence de comités et commissions à Ottawa.

Le conflit survient alors qu’il faut remplacer le conseiller de Cumberland, Stephen Blais, à la présidence du Comité des transports. Il a démissionné de ces fonctions pour mener sa campagne électorale pour devenir le député provincial d’Orléans.

Les conseillers de Kitchissippi, Jeff Leiper, et de Beacon Hill-Cyrville, Tim Tierney, souhaitaient succéder à M. Blais. Le Comité des candidatures de la Ville — presque exclusivement composé d’élus qui représentent des quartiers en périphérie d’Ottawa — se réunissait mardi matin pour choisir quelle candidature ils recommanderont au conseil municipal.

À la majorité et au grand désarroi de certains conseillers du centre-ville, M. Tierney a été choisi par le comité.

« Il y a 53 % des résidents d’Ottawa à l’intérieur des limites de la Ceinture de verdure et nous avons un conseiller de ces quartiers qui siège [au Comité des candidatures]. À l’intérieur de la Ceinture de verdure, les gens sont gravement sous-représentés dans cette ville en raison de décisions prises par ce maire et par le Comité des finances », soutient l’élu du quartier Capitale, Shawn Menard.

« Nous avons un grand déficit démocratique à l’hôtel de ville, ajoute Catherine McKenney qui représente le quartier Somerset. On travaille sur notre plan directeur des transports durant ce mandat du conseil. C’est une grosse affaire, ça va complètement changer la façon dont on se déplace dans cette ville. Nous avons le vice-président du Comité des transports [Jeff Leiper] qui est éminemment qualifié, qui comprend les options de transport actif, que nous sommes dans une situation d’urgence climatique et ce que ça signifie en matière de transport. »

M. Leiper a exprimé sa déception sur Twitter mardi puisque la présidence du Comité des transports serait une « opportunité de préconiser des politiques de transport plus progressives ».

Tierney a « impressionné »

Le maire d’Ottawa et président du Comité des candidatures, Jim Watson, a défendu le choix de Tim Tierney. Sans attaquer Jeff Leiper, il a indiqué croire que l’élu de Beacon Hill-Cyrville a les qualités requises pour occuper le poste laissé vacant par Stephen Blais.

« Je crois que les membres du comité ont été impressionnés par la façon que Tim a mené le dossier de la bibliothèque centrale [NDLR: à titre de président du conseil d’administration de Bibliothèque publique d’Ottawa]. C’est un gros dossier, le deuxième plus grand dossier d’infrastructure et, lorsqu’on parle de grandes infrastructures, c’est l’essence même du mandat du Comité des transports », soutient M. Watson.

Catherine McKenney entend déposer une motion à la prochaine réunion du conseil municipal pour que la candidature de M. Leiper soit également soumise au vote.

« Il est le vice-président du Comité actuellement, il connaît les enjeux comme le fond de sa poche », renchérit son collègue Shawn Menard.