La conseillère municipal, Diane Deans

Deans veut trouver des solutions à la hausse de la criminalité à Ottawa

La conseillère Diane Deans sera la première femme à assumer la présidence de la Commission de services policiers d’Ottawa. La principale intéressée entend militer pour augmenter le budget du service afin de répondre à la hausse de la violence dans les rues de la capitale.

« Le service de police a dû se limiter à une hausse budgétaire de 2 % par année au cours des quatre dernières années et j’ai déjà dit que ce n’était pas suffisant. Mon travail sera de fournir au service de police les ressources nécessaires pour lutter contre la violence dans notre communauté », confie la conseillère du quartier Gloucester-Southgate.

Dans le cadre de l’exercice budgétaire de 2019, la municipalité envisage une hausse de 3 %, mais Mme Deans estime que ce n’est toujours pas suffisant pour répondre à la demande.

« Nous devons demander aux gouvernements de nous donner notre part. Toronto a réussi 25 millions $ en août dernier pour les bandes de rues et nous devons obtenir une pointe de cette tarte », illustre-t-elle.

La conseillère, qui en est à son huitième mandat consécutif, compte demander de revoir la recommandation qui veut que la commission des services policiers établisse un budget avec une hausse de 3 %.

« Laissons-les nous dire combien ils pensent avoir besoin et nous pourrons voir si l’argent est disponible », soutient Mme Deans qui a aussi été nommée présidente de Prévention du crime Ottawa.

Diane Deans a été entre autres présidente de la Commission du transport en commun et présidente du Comité des services communautaires et de protection au fil des années.

Plusieurs nominations

La nomination de Mme Deans doit être approuvée par le conseil municipal mercredi, tout comme celle des autres élus qui siégeront sur les différents comités formés à la Ville.

Le maire Jim Watson s’est entouré de nouveaux élus et de conseillers d’expérience à la tête des comités.

Le rôle de maire suppléant sera partagé entre deux recrues et un vétéran, soit Laura Dudas, Matthew Luloff et George Darouze.

La nouvelle conseillère dans Kanata-Nord prendra les rênes du Comité des services communautaires et de protection.

Stephen Blais passe au Comité des transports et son collègue Allan Hubley irrite de la Commission du transport en commun. Ce dernier aura le mandat de veiller au fonctionnement du train léger sur rail.

Le comptable d’expérience, Jean Cloutier, assurera la présidence du Comité de vérification, un poste qu’il lorgnait lors de son premier mandat à la Ville.

Parmi les autres présidences, on compte Jan Harder au Comité de l’urbanisme, Eli El-Chantiry au Comité de l’agriculture et des affaires rurales, Scott Moffatt au Comité de l’environnement et de la protection climatique et la recrue Glen Gower au sous-comité du patrimoine bâti.

Tous les présidents de comités et les maires suppléants auront un siège au Comité des finances et du développement économique qui sera présidé par le maire Watson.

Le nouveau poste d’agents de liaison du conseil pour la condition féminine et l’équité des genres reviendra à Theresa Kavanagh qui amorce son premier mandat dans le quartier Baie.

Le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, conserve son rôle de président de Logement communautaire d’Ottawa et devient Commissaire aux sports.

Lors de la réunion du Comité des candidatures, mardi, la conseillère Kavanagh a remis en question le modus operandi.

Elle croyait que les membres du comité procéderaient à la nomination des conseillers dans les différents comités.

« Je ne fais qu’approuver ce que vous avez mis de l’avant », a-t-elle lancé.

Le maire Watson a indiqué que la procédure est la même depuis les derniers mandats.

« C’est la place ici à ce comité de poser des questions ou d’offrir d’autres suggestions et le conseil va voter demain », précise-t-il.