Jim Watson

De nombreux projets retiendront l'attention du maire Watson

«L'année 2013 a été une année d'action, 2014 sera une année de progrès.»
C'est ainsi que le maire d'Ottawa, Jim Watson, a résumé sa vision pour l'année en cours, mercredi matin, lors de son discours annuel portant sur l'état de la ville.
Parmi les faits saillants, le maire a noté plusieurs projets qui retiendront l'attention à l'hôtel de ville. La construction du train léger, l'initiative pour réduire les déversements d'eaux usées dans la rivière des Outaouais ainsi que l'ouverture de la Place TD au parc Lansdowne et l'inauguration de son nouveau parc urbain figurent en tête de liste.
« Au cours des prochaines semaines, nous nous attendons à avoir creusé 10 % du tunnel du train léger. Pour nous, c'est une étape importante », a-t-il souligné.
Le projet d'expansion de l'O-Train de 59 millions de dollars, qui sera concrétisé plus tard cette année, s'avère un autre signe du progrès, à son avis. Ainsi, les usagers profiteront d'un service plus fréquent, notamment avec l'ajout de six nouveaux wagons.
« Ce sera aussi une année décisive pour le Plan d'action de la rivière des Outaouais. Nous avons déjà commencé à réduire la quantité d'eaux usées qui sont déversées dans la rivière des Outaouais, de 70 % plus précisément. Cependant, il reste encore du travail à faire », a-t-il ajouté.
À cet effet, le maire rencontrera son homologue de Gatineau mercredi prochain afin de déterminer l'état de la situation sur la rive outaouaise.
« Je ne connais pas la situation de leur côté, mais nous devons nous assurer que des mesures seront prises pour éliminer les polluants. »
La Ville d'Ottawa espère confirmer du financement de 60 millions $ des paliers provincial et fédéral cette année afin de finaliser leur Plan d'action. La dernière étape prévoit la construction de réservoirs souterrains, capables de recueillir les surplus d'eaux usées lors de pluies diluviennes.
Réduction des déchets
Par ailleurs, La Ville prévoit aussi le début de la construction de la passerelle pour piétons et cyclistes de la rivière Rideau entre les rues Donald et Somerset - un investissement de 8,2 millions de dollars - et entend étendre son programme de recyclage.
« Dans mon discours sur l'état de la Ville de l'année dernière, j'ai annoncé que nous lancerions un projet pilote dans la rue Elgin pour améliorer les options de recyclage et réduire la quantité de déchets dans la rue. Et depuis, le taux d'utilisation des contenants de recyclage a augmenté considérablement. Pour le verre, le métal et le plastique, le taux d'utilisation est passé de 62 % à 92 %. Ce projet pilote sera étendu à la rue Laurier Est, entre les rues Nicholas et Charlotte. »
Bon nombre de projets récréatifs seront parachevés en 2014, a rappelé le maire Watson. La construction du Richcraft Sensplex dans l'est doit être complétée à l'automne. Le complexe récréatif Minto, à Barrhaven, permettra aux résidents de bénéficier de deux patinoires aux dimensions réglementaires de la LNH et d'une piscine de six couloirs. « Au total, pendant le mandat de notre conseil, nous avons agrandi ou construit environ un demi-million de pieds carrés de nouvel espace récréatif ou communautaire. »
Un nouveau programme de peintures murales sous les viaducs de l'autoroute 417, comme celui de la rue Preston dans la Petite Italie est aussi envisagé.
« L'objectif est de permettre aux peintres de décorer de tels endroits, comme ceux des rues Parkdale, Metcalfe, Bank et Kent, par exemple, au mois de juillet et août. Ces peintures permettent d'égayer le quartier et servent même d'outil de marketing pour attirer la clientèle. »
Le maire Watson propose de nommer l'espace gazonné en face de l'édifice historique de l'hôtel de ville, la place Nelson-Mandela en l'honneur de l'icône du mouvement antiapartheid, décédé en décembre dernier.