Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

COVID-19: Ottawa commence l'année du mauvais pied 

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La capitale fédérale commence l’année 2021 en retournant au-dessus de la barre des 500 cas actifs connus de la COVID-19.

Santé publique Ottawa (SPO) compte maintenant 550 personnes diagnostiquées avec le virus qui ne sont toujours pas considérées comme guéries, soit 67 de plus que jeudi. Il s’agit du plus important total en près de deux mois.

Le nombre quotidien de nouveaux cas confirmés est également le plus élevé depuis le 1er novembre. SPO a répertorié 122 résultats positifs à un test de dépistage au cours des 24 dernières heures.

Heureusement, aucun décès lié à la COVID-19 n’est rapporté par SPO vendredi. Le nombre d’hospitalisations demeure stable également à 11, dont 4 patients aux soins intensifs.

Selon le bilan quotidien de SPO sur la transmission du virus, il y a maintenant 31 éclosions de la COVID-19 dans des établissements ou des milieux de travail d’Ottawa, soit 9 de plus que jeudi.

Dans la liste, on retrouve notamment 10 foyers de soins de longue durée (FSLD) et 4 écoles. La liste complète des endroits aux prises avec une éclosion est disponible sur le site web de SPO.

Éclosion au foyer Carleton Lodge

La Ville d’Ottawa annonce qu’une éclosion a été déclarée dans un de ses FSLD pour une deuxième journée consécutive vendredi.

Après le FSLD Garry J. Armstrong la veille, le foyer Carleton Lodge est également situation d’éclosion après qu’un membre du personnel ait reçu un résultat positif à un test de dépistage.

Le FSLD Centre d’accueil Champlain — aussi opéré par la Ville d’Ottawa — est également en situation d’éclosion.

Changements aux SSE

La Ville d’Ottawa procédera à des changements aux services offerts à ses installations du 2020, chemin Walkley après que trois employés des Services sociaux et d’emploi (SSE) travaillant à cet endroit ont contracté la COVID-19 au cours de la dernière semaine.

«En raison de la multiplication des taux de positivité dans le dépistage de la COVID-19 dans notre collectivité, les SSE prennent des mesures de précaution supplémentaires en modifiant les services offerts sur les lieux dans les quatre bureaux des SSE», indiquent dans une note interne la directrice des services sociaux et communautaires, Donna Gray, et la gestionnaire des services de soutien aux activités, Natalie Johnston.

À partir du 4 janvier — jusqu’à la fin du confinement provincial —, la présence d’employés sera réduite au minimum. Les services au comptoir seront également remplacés par des services à distance (au téléphone, par courriel, par la poste ou dans MesPrestations), sauf pour les gens qui ont des besoins urgents. Ceux-ci devront toutefois prendre rendez-vous.