L'accueil des visiteurs à l'aréna Brewer, transformé en centre d'évaluation pour la COVID-19 à Ottawa.

COVID-19: le centre d'évaluation d'Ottawa est ouvert

Le premier centre d’évaluation pour la COVID-19 d’Ottawa a ouvert ses portes. Une mesure qui permettra de réduire la pression sur les salles d’urgences des hôpitaux de la capitale fédérale.

«C’est très important à ce point-ci d’offrir une option aux gens afin de subir un test dans un autre endroit que les hôpitaux», souligne la médecin-chef de Santé publique Ottawa, Dre Vera Etches.

Pour créer ce centre d’évaluation, l’aréna Brewer — 151, avenue Brewer — a été transformé rapidement en point de ralliement pour les personnes qui craignent avoir contracté la COVID-19 après un voyage à l’international ou après avoir été en contact étroit avec une personne qui a reçu le diagnostic.

À LIRE AUSSI: Une première clinique COVID-19 ouverte samedi en Outaouais [VIDÉO]

> La Ville d'Ottawa ferme plusieurs de ses installations

«Ce centre est seulement pour les gens qui ont des symptômes légers, précise le directeur médical de la gestion des urgences à l’Hôpital d’Ottawa, Dr Andrew Willmore. Si vous avez des symptômes d’une maladie sévère, comme le souffle court, des douleurs abdominales ou si vous ne vous sentez vraiment pas bien, nous préférons que vous vous présentiez à l’urgence, comme ce serait le cas normalement.»

Deux heures après l’ouverture du centre, 200 personnes s’y étaient présentées. Seulement 12 d’entre elles ont eu besoin de subir des tests plus poussés, selon Dre Etches.

Les gens qui se présentent à l’aréna Brewer vont d’abord rencontrer des personnes responsables du triage pour déterminer si leur cas nécessite l’attention des spécialistes. Un médecin décidera ensuite s’il est nécessaire pour eux de subir un test de dépistage.

Les gens qui ne présentent aucun symptôme n’ont pas à se rendre au centre d’évaluation, même s’ils ont été en contact avec une personne infectée, prévient Dre Vera Etches. Cette dernière précise toutefois qu’il est recommandé pour ces gens de se placer en isolement volontaire.

Le test de dépistage de la COVID-19 consiste à la prise d’un échantillon nasal à l’aide d’un coton-tige. Les patients retournent ensuite à la maison pendant que les échantillons sont envoyés dans un laboratoire d’Ottawa, de Kingston ou de Toronto. Entre 6 et 12 heures plus tard, on les informe du verdict.

Transmission aérienne écartée

La médecin-chef de SPO indique que le matériel privilégié par les spécialistes de la santé est pour éviter une propagation par gouttelettes et non par voie aérienne. Après une revue des publications scientifiques sur la COVID-19, le milieu de la santé ontarien estime donc que le nouveau coronavirus se propage par contact direct avec des fluides corporels.

«La protection et l’équipement des travailleurs du système de la santé utilisaient, par précaution, c’était aussi le matériel qui protège d’une transmission aérienne, souligne Dre Etches. Ce matin, le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario a confirmé que c’est mieux d’utiliser une protection pour la transmission par gouttelettes et par contact.»

Trois cas à Ottawa

Il y a maintenant trois cas confirmés de COVID-19 à Ottawa. La dernière mise à jour du gouvernement ontarien parle du troisième cas comme étant une femme âgée dans la quarantaine de retour du Royaume-Uni qui se trouve en isolement volontaire – il s'agit de la femme du premier ministre Justin Trudeau, Sophie Grégoire.

Les deux autres cas rapportés plus tôt cette semaine dans la capitale sont liés à des voyages en Autriche et en Italie.

L'Ontario a jusqu'à présent enregistré 79 cas confirmés du nouveau coronavirus, dont cinq sont considérés résolus grâce à deux tests négatifs. Quelque 580 tests sont en cours d'analyse à l'échelle de la province.