Depuis midi lundi, les résidents de l’est d’Ottawa peuvent se rendre au complexe récréatif Ray-Friel s’ils présentent des symptômes du nouveau coronavirus ou s’ils sont entrés en contact étroit avec une personne infectée.
Depuis midi lundi, les résidents de l’est d’Ottawa peuvent se rendre au complexe récréatif Ray-Friel s’ils présentent des symptômes du nouveau coronavirus ou s’ils sont entrés en contact étroit avec une personne infectée.

COVID-19: le centre de dépistage d'Orléans est ouvert

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Le centre de dépistage de la COVID-19 d’Orléans opéré par l’Hôpital Montfort est officiellement ouvert.

Depuis midi lundi, les résidents de l’est d’Ottawa peuvent se rendre au complexe récréatif Ray-Friel s’ils présentent des symptômes du nouveau coronavirus ou s’ils sont entrés en contact étroit avec une personne infectée.

Cette nouvelle clinique accueille seulement les personnes ayant pris rendez-vous, ce qui peut être fait en ligne ou en appelant au 613-288-5353 — pour les personnes n’ayant pas accès à Internet.

En procédant par rendez-vous, on évite les longues files d’attente à l’extérieur du complexe Ray-Friel, explique la gestionnaire de ce centre de dépistage, Stéphanie LaPlante.

Le site pour ce nouveau centre de dépistage a été choisi il y a environ un mois, avec la Ville d’Ottawa. Mme LaPlante explique qu’il y avait beaucoup de travaux à y effectuer pour s’assurer que les lieux soient sécuritaires pour les patients, le personnel, mais aussi pour les usagers du Complexe Ray-Friel.

«On a fait l’installation d’un système de ventilation complètement indépendant du reste du complexe, explique Stéphanie LaPlante. Il y avait de la glace lorsqu’on est venu faire la visite. Il y a tout ce processus pour retirer l’humidité qui prend une certaine période de temps. Il y a beaucoup de commandes d’équipement qui se sont faites aussi.»

Le centre de dépistage d'Orléans devrait voir entre 300 et 350 personnes par jour durant sa première semaine d'activité.

«On veut que la Ville se sente en sécurité d’utiliser les deux autres glaces et la bibliothèque. C’est une couche de sécurité supplémentaire qu’on a voulu apporter à la population d’Orléans, ajoute la gestionnaire du centre de dépistage au sujet du système de ventilation indépendant. On a créé une nouvelle entrée séparée également pour nous assurer que les patients qui se présentent au centre n’entrent pas en contact avec le reste du complexe.»

Stéphanie LaPlante indique que le centre de dépistage d'Orléans devrait voir entre 300 et 350 personnes par jour durant sa première semaine d'activité. La capacité devrait augmenter et se situer entre 700 et 800 tests de dépistage réalisés quotidiennement dès la semaine prochaine. 

Cas actifs en baisse

Le nombre de cas actifs connus de la COVID-19 est à son plus bas depuis la mi-septembre à Ottawa, lundi.

Santé publique Ottawa (SPO) signale dans son bilan quotidien sur la transmission du virus que 759 personnes ayant obtenu un résultat positif à un test de dépistage ne sont toujours pas considérées guéries.

Au cours des 24 dernières heures, 52 nouveaux cas confirmés ont été répertoriés par SPO.

On compte toujours près de 50 personnes hospitalisées pour soigner des symptômes de la COVID-19, dont 8 qui se trouvent aux soins intensifs.

Selon SPO, 78 établissements de la capitale fédérale sont frappés par une éclosion de COVID-19, incluant l’Hôpital Montfort, le Campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa, 19 foyers de soins de longue durée et 9 écoles. La liste complète des endroits aux prises avec une éclosion est disponible sur le tableau de bord mis à jour quotidiennement par SPO.