Après une accalmie de plusieurs jours à Ottawa, la situation se détériore au chapitre du nombre de nouveaux cas de coronavirus.
Après une accalmie de plusieurs jours à Ottawa, la situation se détériore au chapitre du nombre de nouveaux cas de coronavirus.

COVID-19 à Ottawa : certains signes encourageants, mais la prudence reste de mise

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Si certains indicateurs de la pandémie de COVID-19 affichent une tendance encourageante à Ottawa, selon la médecin en chef de Santé publique Ottawa, Vera Etches, ne vous réjouissez pas trop vite et attendez-vous à ce que l’obligation de porter le masque soit maintenue pour encore longtemps. Très longtemps.

Bien qu’il puisse y avoir une fluctuation d’une journée à l’autre, on observe un mouvement à la baisse des cas actifs de la maladie virale. Il y a un mois, Santé publique Ottawa recensait 1346 cas actifs comparativement à 495 jeudi.

Et, malgré un bond des nouveaux cas confirmés qui sont passés de 27 à 91, jeudi, les nouveaux cas quotidiens du virus affichent aussi une tendance à la baisse dernièrement si on en fait l’analyse pour une période de sept jours. Les éclosions dans les foyers de soins de longue durée et dans les écoles sont aussi en diminution.

Le pourcentage de dépistages positifs enregistre aussi une tendance à la baisse dernièrement, a aussi noté la Dre Etches lors d’une conférence de presse virtuelle, jeudi.

«Les cas d’hospitalisation sont stables, voire légèrement à la hausse au cours de la dernière semaine. Ce n’est pas rassurant», a-t-elle cependant mentionné, tout en indiquant que la transmission du virus va augmenter s’il y a un relâchement dans le port du masque et de la distanciation physique.

D’ailleurs, concernant l’obligation de porter le masque, la Dre Etches a laissé entendre que cette mesure restera en vigueur même lorsque les vaccins commenceront à être administrés, date encore inconnue bien qu’on parle peut-être du printemps 2021. Et, reste aussi à voir le taux d’efficacité de l’antidote.

«Le port du masque est un aspect de notre vie pour les mois prochains. C’est vraiment une des meilleures protections après la distanciation physique. On a besoin de continuer à porter le masque, plus qu’auparavant peut-être», a-t-elle partagé, laissant entendre que le port du couvre-visage pourrait être obligatoire au moins jusqu’à ce que la vaste majorité de la population soit protégée par un vaccin.

Quant à un retour en masse dans les stades sportifs, encore là ça risque d’être long.

«Les grands événements ont été parmi les premiers à être annulés (au début de la pandémie) et ils seront probablement parmi les derniers à être permis à nouveau», a-t-elle indiqué.

Vera Etches

Près de 100 nouveaux cas de COVID-19 à Ottawa

Après une accalmie de près de deux semaines, le nombre de nouveaux cas confirmés de la COVID-19 rebondit à Ottawa jeudi.

Santé publique Ottawa (SPO) dit avoir répertorié 91 résultats positifs à un test de dépistage dans son bilan quotidien sur la transmission du virus. Il s’agit du plus grand total depuis le 1er novembre.

Comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, SPO annonce également un autre décès lié au nouveau coronavirus, un 26e depuis le début du mois de novembre et le 350e depuis le début de la crise sanitaire.

Le nombre de cas actifs connus de la COVID-19 dans la capitale fédérale est en légère hausse jeudi. On compte maintenant 495 personnes diagnostiquées avec le virus qui ne sont toujours pas considérées comme guéries, soit 5 de plus que mercredi.

Le nombre de personnes hospitalisées en raison du nouveau coronavirus demeure élevé à 56, dont 7 patients qui se trouvent aux soins intensifs. Ces chiffres sont comparables à ceux observés au plus fort de la première vague de transmission du virus.

SPO rapporte que 36 établissements et milieux de travail de la capitale fédérale sont touchés par une éclosion de COVID-19, selon SPO. Dans cette liste, on retrouve notamment l’Hôpital Montfort, 7 foyers de soins de longue durée et 6 écoles.

La liste complète des endroits aux prises avec une éclosion est disponible sur le tableau de bord mis à jour quotidiennement par SPO.