Le porte-parole du comité citoyen, Yvon Bourgeois, comprend la situation mais pense que le déménagement devrait être une avenue envisagée plutôt que la fermeture de la bibliothèque.

Consultations sur la bibliothèque centrale

Une première consultation publique permettra aux citoyens de la capitale nationale de discuter de la destinée de la future bibliothèque publique centrale d'Ottawa (BPO) mardi soir à l'hôtel de ville.
«L'objectif de cette rencontre, bilingue, est de tâter le pouls des résidents pour identifier ses composantes. La future bibliothèque est bien plus que des livres et le système Dewey (N.D.L.R.: système de classification des documents). Il y a toutes sortes de technologies numériques, comme l'impression en trois dimensions», a indiqué Tim Tierney, conseiller municipal et président du conseil d'administration de la BPO.
L'avenir de la bibliothèque pique d'ailleurs l'intérêt de nombreux résidents. La réunion fait déjà salle comble.
«Nous avons demandé aux gens de s'inscrire à l'avance et 180 personnes ont répondu à l'appel. Nous avons aussi une liste d'attente de 40 personnes. À titre de comparaison, à peine 10 personnes se sont présentées aux consultations budgétaires auxquelles j'ai assisté depuis quatre ans. L'intérêt est évident, poursuit M. Tierney.
Neuf ou non
L'aménagement d'une nouvelle bibliothèque centrale est l'une des priorités des élus d'Ottawa. Les caractéristiques, voire l'emplacement du site restent toutefois à être déterminés. Une étude dévoilée l'an dernier avançait que le réaménagement du site actuel de la succursale de la rue Laurier coûterait au moins 70 millions$ pour assurer la viabilité de l'endroit pour les 20 prochaines années. À titre de comparaison, une bibliothèque neuve a été construite à Halifax pour 57 millions$.
«Nous ne voulons pas construire le Taj Mahal, non plus», illustre M. Tierney.
Le maire Jim Watson avait ciblé le site de Bayview Yards - situé à l'ouest des plaines LeBreton - comme futur emplacement de la bibliothèque centrale dans le cadre de sa campagne électorale l'automne dernier. Le député provincial d'Ottawa-Centre, Yasir Naqvi, avait lui aussi proposé ce site en raison de l'aménagement prochain d'un centre de l'innovation de 30 millions$. De son côté, une candidate défaite aux élections, Catherine Fortin LeFaivre, lançait l'idée d'aménager le lieu culturel au marché By.
Sur les plaines LeBreton?
La construction d'une nouvelle bibliothèque sur les plaines LeBreton ne semble pas sur le radar des élus à l'heure actuelle, même si plusieurs des promoteurs sélectionnés par la Commission de la capitale nationale pour développer un projet au centre-ville proposent des «lieux culturels».
«Aucun de ceux-ci n'a communiqué avec nous», confirme M. Tierney.
Le conseil municipal doit préciser leur choix de site en juin. L'échevin espère voir le début des travaux d'aménagement en 2017, à temps pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération. La consultation publique sera diffusée sur le Web au http://bibliocentraleottawa.ca.