Château Laurier: le projet devrait aller de l'avant, même s'il ressemble à «un conteneur maritime»

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, n’est toujours pas impressionné par les plans pour l’annexe au Château Laurier, mais affirme que le projet devra vraisemblablement aller de l’avant.

Le premier magistrat de la capitale fédérale s’en remet au comité de l’urbanisme de la Ville — qui décidera si le promoteur pourra aller de l’avant avec son projet d’expansion du bâtiment historique le 13 juin prochain —, même s’il considère que l’annexe ressemble un peu à «un conteneur maritime».

«Je suppose qu’on peut continuer sans fin et rien ne sera jamais fait. À un certain point, le projet doit aller de l’avant, lance M. Watson. Je pense encore que le design est un peu trop cubique, mais je dois dire qu’à partir de certains angles, c’est plutôt joli.»

Patrimoine Ottawa dénonce

Les plans déposés par Larco Investments se veulent une réponse aux conditions imposées par la Ville en juin 2018, rappelle Patrimoine Ottawa.

Le promoteur devait: utiliser davantage de calcaire d’Indiana, rompre l’uniformité de la façade nord et modifier la conception afin de l’harmoniser avec l’hôtel historique.

«Bien que le promoteur ait fait un effort [...], Patrimoine Ottawa considère néanmoins que le design demeure inadéquat et incompatible dans sa forme à l’hôtel emblématique et à son cadre majestueux», peut-on lire dans le communiqué de l’organisme dédié à la préservation du patrimoine.

Patrimoine Ottawa demande que la Ville d’Ottawa refuse cette nouvelle proposition, mais aussi qu’elle révoque le permis patrimonial conditionnel octroyé à l’entreprise l’an dernier.

«La Ville doit à la population d’Ottawa et du Canada d’exiger un concept convenable et compatible à l’édifice original», conclut Patrimoine Ottawa.