Près d’un mois après s’être prononcée publiquement sur le projet d’agrandissement du Château Laurier, la ministre fédérale de l’Environnement et députée d’Ottawa-Centre, Catherine McKenna, attend toujours une rencontre avec la famille Lalji, propriétaire de la firme Larco Investments.

Château Laurier : McKenna attend toujours une rencontre avec les propriétaires

Près d’un mois après s’être prononcée publiquement sur le projet d’agrandissement du Château Laurier, la ministre fédérale de l’Environnement et députée d’Ottawa-Centre, Catherine McKenna, attend toujours une rencontre avec la famille Lalji, propriétaire de la firme Larco Investments.

Vendredi, Mme McKenna a réitéré qu’elle souhaite voir un nouveau design pour l’annexe du bâtiment historique. Elle indique avoir écrit une lettre à la famille Lalji pour leur demander une rencontre. L’ensemble de ces démarches n’a pour l’instant mené à aucun développement dans le dossier.

« J’essaie de rencontrer les gens qui peuvent nous aider avec les solutions, c’est la famille. S’il y a un désir, on peut trouver une solution, mais on doit avoir une discussion avant », affirme Catherine McKenna.

En juillet, la ministre de l’Environnement avait affirmé partager l’avis de la majorité des résidents de sa circonscription qui croient que « tout ajout à cet édifice emblématique au cœur de notre capitale (doit être) compatible avec l’immeuble qu’ils aiment tant ».

« Le Château Laurier, c’est un lieu national historique, a répété Mme McKenna vendredi. Quand on prend des décisions, ce sont des décisions pour 100 ans, pas seulement pour demain. De Gatineau, c’est vraiment le visage d’Ottawa qui va changer. »

La députée d’Ottawa-Centre dit respecter la décision du conseil municipal qui a octroyé un permis en matière de patrimoine à Larco Investments pour l’annexe de son bâtiment. Elle espère toutefois encore que les propriétaires du Château Laurier changent d’avis et acceptent de revoir leur concept. Julien Paquette, Le Droit