Le maire d’Ottawa, Jim Watson

Centre d’injection de la rue Clarence: Watson demande à Ford de faire marche arrière

Estimant qu’il fait fausse route, le maire d’Ottawa Jim Watson demande au gouvernement Ford de faire marche arrière au sujet de sa décision de ne plus allouer de financement au centre d’injection supervisée situé au 179, rue Clarence et géré par Santé publique Ottawa (SPO).

Dans une missive adressée à la ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Christine Elliott, M. Watson et le président du Conseil de santé d’Ottawa, Keith Egli, affirment que ce service est vital et qualifient cette décision de « très préoccupante ». À leur avis, face à la crise de toxicomanie qui frappe la capitale et le reste de la province, il faut hausser le soutien à ces services et non pas le réduire.

Rappelons que le gouvernement provincial a annoncé la semaine dernière qu’il continuera à allonger des sommes pour les trois autres centres de ce type sous la gouverne de Santé publique Ottawa (Bergers de l’Espoir, Côte-de-Sable et Somerset Ouest) mais qu’il coupait les vivres à celui de la rue Clarence.

Les signataires de la lettre rappellent à la ministre Elliott qu’on a cumulé plus de 14 700 visites à ce site depuis son ouverture en septembre 2017. Au total, 513 clients uniques ont été servis et 132 surdoses ont été gérées sur le site même. On ajoute aussi « qu’en faisant la moyenne des coûts pour le transport ambulancier et les visites à l’urgence, les actions de l’équipe de SPO ont permis d’économiser 135 000 $, sans compter les interventions de la police et des pompiers, simplement en évitant d’avoir recours à ces services ». On y mentionne également que les employés de l’endroit ont fait 218 aiguillages vers des services pour toxicomanes ou de santé.

Selon MM. Watson et Egli, même si le site exploité par Ottawa Inner City Health sur la rue Murray est situé à 300 mètres du 179, rue Clarence, « les clients de ces deux services ne sont pas interchangeables » et les deux endroits fonctionnent au maximum de leur capacité depuis leur ouverture.