Cannabis: «Il faut se mettre à l’œuvre maintenant», dit Watson

Le maire Jim Watson souhaite que les consultations entourant la vente du cannabis débutent le plus rapidement possible afin que le prochain conseil municipal ait tout en main pour prendre des décisions.

Le maire d’Ottawa doit présenter une proposition aux membres du conseil lors de la réunion prévue mercredi.

L’objectif est de donner le mandat aux employés municipaux de planifier une consultation publique et de préparer la documentation nécessaire pour informer les citoyens sur le rôle de la municipalité.

« Il faut se mettre à l’œuvre maintenant et ne pas attendre que le nouveau conseil soit en place pour commencer à recueillir les informations. Comme ça, le nouveau conseil aura les informations nécessaires », a déclaré le maire Watson lors d’un événement pour sa campagne de réélection.

Le mandat des nouveaux élus débutera le 1er décembre à la suite des élections municipales du 22 octobre. 

Le cannabis sera légal partout au pays dès le 17 octobre. Les Ontariens pourront s’en procurer en ligne par le biais de la Société ontarienne du cannabis. La vente au détail dans les magasins privés débutera le 1er avril.

Les changements au modèle de vente, apportés par le gouvernement progressiste-conservateur, viennent défaire les plans sur lesquels l’administration municipale avait commencé à travailler.

« Je préférais le modèle de vente avec la LCBO (le modèle proposé par les libéraux), je pensais que c’était pour être mis en place, et selon moi c’était un modèle qui assurait plus de sécurité. Mais on doit s’adapter aux changements dictés par la province », confie M. Watson.

Pendant une période limitée, les municipalités auront la possibilité de choisir de ne pas autoriser les magasins au détail sur leur territoire. 

« Je pense que ce n’est pas réaliste de dire non aux magasins pour cannabis. Ce sera accessible à Gatineau dans une autre province ou les gens pourront aller dans le canton de Beckwith s’ils ouvrent un magasin à la frontière, mentionne le maire. La réalité est, que ça vous plaise ou non, le cannabis sera légal au mois d’octobre. Nous devons préparer plan de match qui va permettre aux gens d’en acheter, mais aussi prévoir certaines dispositions. »