Le projet du nouveau campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa a franchi une nouvelle étape.

Campus Civic: le projet va bon train

Tout va bon train pour le projet de construction du nouveau campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa, alors qu’une nouvelle étape du processus qui s’étend sur une décennie sera bientôt franchie. Jusqu’ici, l’échéancier, qui prévoit une ouverture de l’établissement de 1000 lits en 2027, est respecté.

Il y a un an presque jour pour jour, le fédéral cédait par bail emphytéotique pour la somme symbolique de 1 $ un terrain de la Ferme expérimentale, d’une superficie de 21 hectares, où sera érigé le bâtiment ultramoderne qui remplacera l’actuel hôpital devenu vétuste. Ce dernier a été construit dans les années 1920.

Le projet estimé à deux milliards $ chemine lentement mais sûrement alors qu’un groupe formé de 18 membres de la communauté, dont des résidents des environs, se rencontre sur une base mensuelle pour réfléchir au contenu de quatre études exigées par la Ville d’Ottawa. Celles-ci seront finalisées d’ici la fin de l’année puis soumises au Comité de l’urbanisme.

Le groupe doit entre autres soumettre ses idées au sujet « d’un plan directeur indiquant notamment la présence d’un espace ouvert public, de liens piétonniers et cyclables ainsi que d’un lien avec une station du train léger. Le campus Civic est situé à environ trois kilomètres de la station Pré-Tunney, la plus à l’ouest de la future Ligne de la Confédération. Une évaluation des répercussions probables sur les transports, y compris une stratégie de stationnement, est également demandée. Enfin, le comité planchera sur une étude approuvée d’impact sur le patrimoine culturel, étant donné la proximité de la Ferme expérimentale ; ainsi que sur un plan directeur de viabilisation.

«Nous sommes près de la fin de l’étape numéro un sur cinq. Notre travail, maintenant, c’est de répondre aux exigences du zonage, de compléter ces études-là. On consulte le public, car on veut tenir compte de ses intérêts. […] Par la suite, l’étape suivante sera de travailler avec le fédéral pour s’assurer que les conditions de notre bail sont suivies. On va collaborer avec le Comité consultatif de l’urbanisme, du design et de l’immobilier, mais aussi avec des architectes. On va par la suite travailler avec le gouvernement provincial pour déterminer quels sont les besoins, les espaces nécessaires pour chacun de nos programmes, etc», affirme le chef des communications de l’Hôpital d’Ottawa, Bernie Etzinger.

Ce n’est qu’au cours de la seconde moitié de l’année 2020 que devrait être révélée une esquisse du projet, anticipe M. Etzinger.

On aura alors une idée plus concrète de ce à quoi ressemblera l’hôpital flambant neuf, dont les travaux de construction devraient en principe s’amorcer en 2023. Le processus d’appel d’offres doit quant à lui être lancé l’année précédente au plus tard.

L’Hôpital d’Ottawa soutient que le projet n’a pas pris de retard malgré l’arrivée d’un nouveau gouvernement à la tête de la province.

«Ça ne change pas grand-chose, la planification se déroule comme prévu et Mme MacLeod (ministre et députée de Nepean) a répété qu’elle nous soutenait. Tous les partis appuient le projet. Il y a toujours des questions lors de la transition d’un gouvernement à l’autre, mais l’équipe de fonctionnaires est la même», explique M. Etzinger.

En 2017-2018, 12 000 employés œuvraient à l’Hôpital d’Ottawa, qui compte trois campus. On y a dénombré 174 360 visites à l’urgence durant cette période.