À quelques heures du dépôt du premier budget Ford, le maire d’Ottawa souhaite que les progressistes-conservateurs respectent les ententes de transfert de responsabilités et que la Ville ne se retrouve pas avec de nouvelles charges.

Budget provincial: Watson se montre prudent

À quelques heures du dépôt du premier budget Ford, le maire d’Ottawa souhaite que les progressistes-conservateurs respectent les ententes de transfert de responsabilités et que la Ville ne se retrouve pas avec de nouvelles charges.

« C’est important pour le gouvernement de respecter notre palier de gouvernement. On a eu beaucoup d’ententes signées avec la province au cours cinq, dix dernières années et c’est important de les respecter pour respecter notre processus budgétaire aussi », soutient Jim Watson.

Un exemple de transfert de responsabilité est la décision du gouvernement provincial de ne plus financer le site d’injection supervisé de la rue Clarence.

« Le gouvernement doit respecter le fait que quand ça arrive, les villes n’ont personne d’autre à qui refiler la facture que les contribuables », explique le premier magistrat ajoutant que le budget de la Ville est déjà approuvé et en vigueur.

La plus grosse attente de la Ville était le financement du train léger, qui a été officialisé il y a moins d’un mois. Le gouvernement provincial de l’Ontario a indiqué depuis son élection que son objectif est de redresser les finances publiques alors que la dette est évaluée à 13,5 milliards $.

Le budget Fedeli doit être déposé à Queen’s Park jeudi.

+

Un programme de soins dentaires gratuits pour les aînés à faible revenu

La Presse canadienne a appris que le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford annoncera dans son tout premier budget, jeudi, des soins dentaires gratuits pour les aînés ontariens à faible revenu.

Selon des sources gouvernementales haut placées, les personnes âgées de 65 ans et plus et gagnant moins de 19 300 $ par année (ou 32 300 $ pour un couple) seraient admissibles au régime public. Le programme coûtera près de 100 millions $ par an au trésor public.

Ces soins pourraient être offerts dans les unités de santé publique, les centres de santé communautaire et les centres de soins de santé pour les Autochtones – et peut-être aussi, un jour, dans des unités mobiles de soins dentaires.

Les progressistes-conservateurs avaient promis, dans leur plateforme électorale l’an dernier, un tel régime de soins dentaires gratuits pour les aînés à faible revenu.